4 ans que Prince nous a quitté. La douleur est toujours présente. Le manque ne disparait pas. Mardi 21 avril nous rendrons hommage à sa musique, ensemble, dans un esprit de partage et de bienveillance, sans larme, pour nous rappeler tout le plaisir que nous avons pris en sa compagnie et à travers son oeuvre.

Cela étant, vous êtes nombreux et nombreuses à évoquer souvent sur les réseaux sociaux et lors de soirées entre fans, tout ce que vous ressentez encore aujourd’hui.

Schkopi.com vous propose donc ce livre d’or « symbolique ». Le but est de montrer à tous les passionnés qui le liront, à toutes les personnes qui passeront sur cette page, à tous les fans, et aussi à tous ceux qui ne « comprennent pas » notre peine et notre relation avec cet artiste, ce que nous ressentons et éprouvons. Cet espace est le votre. Postez ici le message, la dédicace, le témoignage que vous aimeriez qu’IL puisse recevoir.

Écrivez un nouveau message dans le livre d'or

 
 
 
 
 
 
Les champs marqués avec un * sont obligatoires.
Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.
Il se pourrait que votre message n’apparaisse dans le livre d’or qu’après que nous l’ayons vérifié.
Nous nous réservons le droit de modifier, de supprimer, ou de ne pas publier les messages.
109 messages.
SteFFTatoo de Toulouse
Tellement difficile de résumer ce que je pense de Prince en 1 petit mot. Je dirai qu’il m’a construit et a fait de moi l’homme que je suis aujourd’hui. Ma relation à la musique, l’envie d’en faire, la relation aux femmes, mon énorme respect pour elles, mon amour du romantisme, ma sensibilité, mon empathie pour les autres, ma sexualité. Tout a été influencé par lui. Il m’a accompagné dans tous les moments de vie, les plus beaux et les plus durs. Il est à mes côtés en permanence. C’est la plus belle rencontre de ma vie. Tout simplement.
Stéphane Estevenon de Longperrier
Prince, Pour débuter mon idylle pour toi, je t'ai secretement rencontré par l'intermédiaire de tes baguettes et de tambourins laissés au studio des mouchettes(Contes 06) que tu avais laissé la veille... dans cette nuit d'octobre 1985...pour les besoins d'un mixage de ton film under the cherry moon... Sans prêter une réelle attention à toi à l'époque. J'avais 13 ans, l'innocence de la jeunesse... Je venez pour faire mon cours de batterie le lendemain...Etait ce un avant signe? Précurseur d'une future addiction à ta musique? Car je suis réellement rentré dans ta Fams, en 1988, après avoir vu où skotché on va plutôt dire...de ce concert Lovesexytour sur Antenne 2. Notre France 2 de l'époque 😉😁. Ma réelle fidélité pour toi à débuter ce jour là. Grâce à toi, j'ai pu construire mon adolescence pour devenir l'homme que je suis, par tes albums tout cette musique unique, jusqu'à te voir une toute première fois en concert lors de l'Act2 un 1er septembre 1993... Là, sûre... tout était confirmé ente nous. Et puis,notre réelle rencontre physique j'avais presque 20 ans, Monaco 1994, le jour où vers 2h du mat je te croise seul, toi et ton escorte sortant de l'arrière porte de ton hôtel, une rencontre que même dans mes rêves les plus fous je ne pouvais pas m'imaginer, je sortais de mon boulot(serveur d'un hôtel à côté) , et j'essaie de dire quelque chose..."please Prince"...Tu me jètes un regard glacial au départ. Je suis déboussolé. J'y arrive pas...Oh mince...c'est vrai, on a plus le droit...Heureusement ton ex Mayte vient à mon secours par un large sourire...lui glisse un mot à l'oreille. Et hop je suis invité pour venir te voir au star'n bars le lendemain, tu te relâches, me souris enfin ! tout en disant à ton bodyguard, "let him get entrance tomorrow..." Je pars en me disant que je peux rien dire à personne.Tout le monde va croire que je suis un mytho...c'est surréaliste ! M'en fou ! et puis personne n'a besoin de me croire ! Tu es à moi. Nan! 👅 !!! Et promesse tenu ! j'y étais dans ce graal! Mayte qui me faisant plusieurs clin d'œil le soir de ce concert, l'air de me dire: alors ? Heureux ? ... Moi aux anges ! Putain c'est arrivé à moi...et ça merci du plus profond, Je ressens encore aujourd'hui d'avoir été vécu un vrai privilége. Comment cela ne pouvait pas renforcer ma fidélité ? Pas une semaine, un mois, sans t'écouter, d'aller dès que cela était possible te revoir sur scène (d'ailleurs dernier concert show 2009 Monaco...encore un privilège et quelle concert bordel ! dans ce lieu qu'était l'opéra Garnier. ..comme quoi...Monaco). Regret de ne pas pu de voir en 2014...Tu le sais malade, à ce moment là. Même si la douleur est parfois vive depuis ta disparition, tu continues à faire de ma vie, par TA musique: celle d'une écoute profonde et rassembleuse, tu es toujours cette main qui m'accompagne et me guide encore et encore, me rendand heureux tout simplement. Mais Je suis certain que tu accompagneras d'autres personnes sur plusieurs générations comme tu me le fais, car toi, tu es éternel même si j'avoue c'est dur sans ta présence sur cette planète terre... Love my spiritual musical brother! 💜 Stephane
Olivier de Rosny sous Bois
Merci! Merci mon ami de plus de 30 ans, qui m'a accompagné dans tant de moments importants de ma vie, Merci pour ton talent unique et ton énergie qui semblait sans fin, Merci pour tous ces moments que seul toi pouvait me donner, Et quel vide depuis 4 ans ; déjà 4 ans...
stephane lucido de CAVALAIRE-SUR-MER
UN GROS MANQUE BIEN SUR. HEUREUSEMENT QU'IL NOUS RESTE SA MUSIQUE.. L'ARTISTE QUI A CHANGé MA VIE...
Inès de Annecy
Que dire... aujourd’hui jour annuel de la déprime haha. Je n’ai que 15 ans et pourtant un de mes rêves les plus fous est voir Prince en concert. Prince est unique. Dans chacune de ses chansons, de ses paroles, on ressent avec lui son amour pour la musique. Il n’y en aura pas deux comme lui. Il a laissé une trace indélébile dans le monde. Il ne se passe pas un jour sans que j’écoute sa musique. Je ne pense pas que j’arriverai à mettre des mots sur ce que je ressens, je ne peux pas l’expliquer. Je voudrais remercier infiniment mon père ,avec qui je partage cette passion, car c’est grâce à toi que j’ai connu Prince. Les premiers souvenirs, en rapport avec la musique, que j’ai de mon enfance, ce sont les chansons « When you were mine » et « I could never take the place of your man ». Et je n’ai jamais arrêté de les écouter. Aujourd’hui, je regarde mes concerts préférés de lui, en laissant mes larmes couler quand je sens que j’en ai besoin. Tu nous manques. « We love u » 💜
Luc de Maisons-Alfort
Mon cher Prince, il y aurait encore tant à écrire. Tant de merci, tant de larmes, tant de colère, tant de joies, tant de frustrations, tant de bonheur, tant de souvenirs, tant d'émotions. J'ai beau tenté de me raisonner, de me dire qu'il reste ta musique, rien n'y fait, je reste avec cette douleur, ce manque horrible. Depuis 1987 tu m'as tant donné, tu m'as tant aidé que je déteste l'idée que tu n'aies laissé personne t'aider. Ta musique est là et me transporte encore mais ton absence ne peut être comblé. Tu me manques vraiment ENORMEMENT . Merci pour tout
Cedric de Le Mans
Des fois en avril il neige Je regarde par la fenêtre , rien ne bouge. Soudain arrive une petite corvette rouge Anna Stesia en descend avec sur sa tête son béret framboise. Elle est supercalifragisexy Me dirait-t elle tous ses secrets si j'étais sa petite amie. Elle me dit Nikki est partie se coucher et je veux continuer cette soirée , allons a l'after du Glam Slam rue de l' alphabet. Mais avant elle veut petit déjeuner étoile de mer et café sans crème Depuis que je la connais , je ne suis plus le même. Sur le siège un magazine que Nikki a laissé. Anna Stesia fonce avec son bolide J'espère que pour tout , elle n'est pas aussi rapide. Devant l'entrée du Glam Slam elle me susurre, je n'ai pas envie de me faire draguer , prétendons que nous sommes mariés garçons et filles se déhanchent , les genres se mélangent, plus rien ne dérange c'est le signe des temps . Soyons fous , me dit Anna Stesia c 'est ce qu'aurait fait dieu si il était parmi nous Va faire ton sexy dancer, J'éxecute avec bonheur Après avoir tout donné Sur le canapé je me suis reposé Bob George un ami de longue date vient me saluer Une lolita me glisse un papier à la main Un code 3121 Je me retourne , elle est déjà partie avec un homme habillé en chauve -souris; Anna Stesia me fait signe de venir , comment résister à la plus belle fille du monde Elle se fait draguer par une blonde Je ne pourrai jamais prendre la place de sa femme Nikki Et on danse jusqu'a midi Sur de la musique funky. Je me pince , je suis comme un prince dans son harem Je reviens a moi-même Je regarde par la fenêtre Une pluie violette est en train de tomber Des fois en Avril j'ai le coeur lacéré.
Charmon Morris
Prince, You nicknamed me "Brat" at Paisley Park, and took my necklace. I remember everything you told me, taught me. Peace in purple my friend. Charmon
Thierry de Le Raincy
Il y a des jours que l'on n'oublie jamais dans une vie... Le jour où j'ai entendu "When Doves Cry" pour la première fois. Le jour où j'ai vu dans Les Enfants Du Rock le concert de Syracuse en 85. Le jour où Je l'ai vu en concert pour la première fois à Bercy en 87. Tous les jours où, avec impatience et curiosité, j'ai acheté et écouté ses albums. Et il y a surtout ce 21 avril 2016 où j'ai appris sa mort. Une des rares fois où mon fils m'a vu pleurer. Un jour maudit. De mes 13 ans à aujourd'hui encore, avec la sortie régulière d'inédits, Prince a écrit la B.O. du film de ma vie, et de celles de milliers de fans dans le monde. Malgré la tristesse et le manque, merci Prince pour toutes ses musiques si fantastiques, ces concerts si fous et ta présence si magique...
Christophe de Magny les hameaux
Merci pour ta musique qui m'accompagne depuis presque 40 ans !!! Dans les bons et les mauvais moments Surtout tes concerts qui me manquent énormément ils étaient une vrai expérience, une vraie aventure aussi,pour tout fan qui se respecte. la chasse aux billets, l'adrénaline.... les rencontres entre fans (remember Montreux 2013. Amsterdam 2014) mon premier souvenir remonte à bercy 87 , une vrai claque !!! Mon premier vinyl acheté controversy, que jai usé jusqu'au bout. Alors oui souvent tes albums étaient inégaux, mais il y'avais toujours matière à contenter tout le monde. Je t'écoute toujours autant , voir plus. A jamais dans ma tête et mon corps. Merci
Fernandez de Saint laurent du var
J’ai tellement pleuré quand tu mourrais sur le ponton, au son de sometime it snows in april dans le film Under the cherry moon...... puis il y eu un autre avril, et j’ai pleuré près de 3 semaines presque sans discontinue. Merci pour tout.
Virginie Mabille de Mons
Nous revoilà à une de ces sombres dates de l'année. A force, on pourrait facilement se prêter à croire que "ça va passer". Tôt ou tard, un jour, on passera la journée du 21 avril sans s'en rendre compte mais c'est impossible. Il se passe toujours quelque chose d'anormal au plus profond de notre être, quelque chose d'angoissant. Un manque qui nous rappelle "C'est aujourd'hui que ça s'est passé. Rappelle toi". Si il est dit que l'oeuvre du temps guéri les blessures, jamais elle n’efface cette peine qui languit. Cet égoïsme que l'on crie en demandant qu'il revienne car s'il est en paix, nous ne le sommes pas. Ne jamais oublier, ne jamais effacer, juste continuer à l'aimer.
POLYDOR de Paris
Mon compagnon de chaque instant, mon mentor, mon ami fidèle, mon confident . Merci pour toute l’énergie transmise pour tous les moments que tu as offert et continue à diffuser. Mon Ame brisée à jamais par ton départ. « For ever my soul is Purple » 
Esther de Paris
J’ai l’impression que sa musique a toujours fait parti de ma vie; nombreux de ses titres m’ont accompagnés pour des moments joyeux ou moins joyeux. Il est pour moi la définition du « Génie » il a été touché par la grâce, capable de vous mettre dans un état second à la seconde où il apparaît sur scène ! Et depuis 4 ans la flamme s’est éteinte...comme ci la musique avait perdu une note de la gamme... plus de saveur...j’ai même du mal à prendre du plaisir à l’écouter > je sais qu’il n’y aura plus jamais de concert donc l’écouter n’a plus la même saveur le même enthousiasme 😒 Il est et restera pour moi un génie musical absolu et je suis chanceuse d’avoir pu le voir sur scène ☔️
Gigi Bill de Bezons
One day you took my heart and tied it to yours with a Purple Ribbon. You took the other half with you when you passed away. You have a special place in my life. There’s a King but there will never be an other Prince. Each day is as blurry as this awful 21st of April 2016 but there will never be another G.O.A.T. like U . I love U and you know it. Hopefully we still have your music and beautiful Legacy. Nothing will ever compare to You Purple Yoda. I really Miss u and Life is a Parade Until we meet again in the after life .
Isabelle de Metz
La première fois que j'ai rencontré Prince, j’avais 12/13 ans. J’ai vu ce mec danser, chanter dans le poste de télévision avec son long manteau violet. Je ne sais plus si c’était « Little red corvette » ou « 1999 » peu importe en fait. Ce qui est sure, c’est que c’était un mercredi après-midi… Un OVNI. Je suis tombée en amour de suite. Je le regardais avec les yeux écarquillés d’une adolescente, il était si beau ! La folie de Purple Rain a suivi. J’ai même réussi à emmener mes parents voir le film. Je vois encore mon père se dandiner sur son siège et je l’entends encore taper dans ses mains comme tous à la fin du film, un exploit sans précédant ! J’étais frustrée à l’époque, les concerts auxquels je ne pouvais participer par manque de moyens et parce que j’étais trop jeune. J’aurais tellement voulu connaître la folie du live de cette époque et principalement au moment de sign’o the time. Et ces after show parisiens auxquels je rêvais depuis ma campagne, quand les autres ne comprenaient rien à ma passion. Prince m’accompagnait partout dans mon walkman, comme une drogue. Chaque jour était rempli de ses sons, de son souffle. J’écoutais sa musique jusqu’à pas d’heure. J’ai embarqué ma petite sœur dans cette frénésie musicale. Et le premier concert auquel nous sommes allées fut à Trèves en 1992 lors de la tournée Diamonds & Pearls. Le Mainsquare en juillet 2010 et le dernier au Rockhall au Luxembourg en juillet 2011. Il était devant moi, j’étais au 2ème rang. Je n’arrive pas à effacer cette image de ma mémoire, ce sourire moqueur et pourtant bienveillant lorsqu’il s’est rendu compte que ma frangine mimait n’importe quoi au moment de « Cool ». J’en souris encore béatement après tout ce temps et je me plais à le rappeler souvent à ma frangine. Et puis le drame, l’impensable, ce 21 avril 2016 où tout un pan de vie est partie avec lui. Le deuil ne finira jamais, les larmes ne cesseront jamais. Merci à toi qui berce et accompagne ma vie. Forever in my life, mon amour. ❤ Peace & Be wild.
Christophe de Amnéville
Mon cher Prince, tu es dans mon coeur, dans nos coeur malgré le fait que sois parti vers un autre plan d’existence. Oui, tu nous manques, plus de show, plus d’interaction directe avec toi mais tes sons, ton énergie est bien présente! C’est égocentré de vouloir que tu sois là encore bien sûr, car les choses sont ce qu’elles sont. Mais là, je m’imagine que d’où tu es, tu nous regardes, tu souris... Pour moi tu es vivant, tu vibres toujours même si c’est pas pareil pour nous sur cette Terre. Je t’aime mon frère 🙂
Frédéric ‘Purple Kiss’ Maillet de Toulouse
Je me rappelle encore du dimanche où j’ai regardé l’enregistrement du Syracuse 85 sur une VHS bleue, je l’aime. Je me rappelle encore le gel en spray que je me suis aspergé dans les yeux le matin du 16 juin 1990 car trop pressé à 6h00 pour prendre le train alors que le concert commençait à 21h00. Je me rappelle encore la première fois que je l’ai vu sur scène au Parc des Princes... il n’était qu’à moi. Je l’aime. Je me rappelle encore quand j’ai attrapé ces lunettes de soleil sur Sexy M.F., Paris 1992. Je l’aime. Je me rappelle encore mon premier aftershow au Kaufleuten, Zurich 1993. Je l’aime. Je me rappelle encore m’être fait largué en 1994 et Come est venu à mon secours. Je l’aime. Je me rappelle encore être allé au Zénith en 1998 avec ma sœur, elle avait 13 ans. Je l’aime. Je me rappelle encore assister au soundcheck au Zénith en 2002. Je l’aime. Je me rappelle encore notre virée à Londres en 2007, ces shows et aftershows. Je l’aime. Je me rappelle encore cette magnifique soirée à Arras en 2010. Je l’aime. Je me rappelle encore ma balade si Peace dans l’Ahoy, Rotterdam en 2011. Je l’aime. Je me rappelle encore mes 3 Nights à Montreux 2013. Magique. Je l’aime. Je me rappelle toujours ce 21 avril 2016 où j’ai pleuré toutes les larmes de mon corps. Je t’aime.
LeftyB? de Paris
I love you man. You have changed our lives for ever.
Jeanmi de Chalon sur Saône
Depuis ce mercredi de 1984 où j’ai entendu pour la première fois ce son si particulier de When Doves Cry (dans une émission de cuisine pour enfant , une petite fille chantait ‘un jour mon Prince viendra ..’ et la présentatrice lui a répondu : non ! Aujourd’hui le Prince c’est ça ! ); il ne m’a pas quitté une seule journée . Comme beaucoup d’entre vous, il m’a accompagné dans toutes les étapes de ma vie ( j’ai 48 ans ). J’étais si fier de dire bien haut que j’étais fan de Prince mais je ne savais pas qu’il allait me manquer autant. Quelle énergie, quelle créativité , quel groove, quel funk, quelles paroles, quelle humanité !... j’ai vécu sur la même planète et le même moment qu’un génie. Fatalement aujourd’hui, je suis triste et la magie de Sometimes it Snows in April n’y fera rien. Allez je lance in ‘Wonderful Ass’ pour combattre le gris dans la tête . Peace & B wild