Tout au long de sa carrière, Prince a multiplié les projets. Certains se sont concrétisés, d’autres ont été initiés puis suspendus indéfiniment ou abandonnés pour diverses raisons et conservés dans le coffre de Prince.

Des idées qui ont disparu aussi vite qu’elles étaient apparues ont aussi donné lieu à des séances d’enregistrements. C’est le cas notamment de deux comédies musicales imaginées en 1986 : le film The Dawn et une pièce de théâtre (surnommée Dream Factory Musical mais sans lien avec l’album inédit Dream Factory avec The Revolution). Selon des collaborateurs de l’époque (Bobby Z. et Eric Leeds notamment), Prince a enregistré une série de chansons seul ou avec The Revolution (Girl O’My Dreams, Can’t Stop This Feeling I Got, We Can Funk, Data Bank et It Ain’t Over ‘Til The Fat Lady Sings) spécifiquement pour cette pièce. The Dawn devait être un film qui racontait l’histoire de deux bandes rivales dans le style de West-Side Story. Au moins 3 titres ont été écrits avec ce film en tête : Crucial, When The Dawn Of The Morning Comes et Coco Boys. Sur ces deux projets, Prince souhaitait travailler avec Micki Free du groupe Shalamar. Il lui a proposé de poser sa voix sur We Can Funk et un rôle dans le film. Un autre projet de comédie musicale, avec David Henry Hwang au début des années 90, a vite été abandonné également. De leurs échanges naîtra cependant Solo qui sera placée sur l’album Come.

L’idée d’album ‘solo’ du groupe New Power Generation avait germé dès 1990 après le Nude Tour. Plusieurs titres avec Tony M. avaient été enregistrés (Jughead, The Flow, Something Funky (This House Comes) et une reprise de Fancy Dancer des Commodores). Le projet a été mis de coté et certains de ces titres inclus dans des configurations de l’album Diamonds And Pearls. De nouveaux titres avec Tony M. seront enregistrés plus tard pour l’album Gold Nigga des NPG qui sortira en 1993.

Au début de sa carrière, en 1978, Prince envisageait de produire des titres pour son amie Sue Ann Carwell et de sortir des chansons sous le nom de Suzie Stone. Sue Ann décide de partir travailler avec Pete Bellotte (connu pour ses collaborations avec Giorgio Moroder et Donna Summer), prend Owen Husney comme manager et sort un album éponyme en 1981. Parmi les titres enregistrés avec Prince (Since We’ve Been Together, I’m Saving It Up, Wouldn’t You Love To Love Me?, Make It Through The Storm), Sue Ann retiendra (sur les conseils d’Owen Husney) et retravaillera Make It Through The Storm pour une face B sans que Prince ne soit crédité. Après avoir été proposée à Michael Jackson, (après le fameux refus de chanter en duo sur Bad), Wouldn’t You Love To Love Me? finira sur l’album de Taja Sevelle en 1987. Sue Ann Carwell aura une carrière par la suite, en tant qu’artiste (produite par Jesse Johnson) ou choriste de studio très demandée.

Avant de rencontrer Vanity, Prince avait formé un groupe féminin en 1981 avec son assistante Jamie Shoop et Susan Moonsie. Ils les avaient baptisées The Hookers (les prostituées). Plusieurs chansons ont été enregistrées (Jealous Girl / Mink Kitty Cat / Pizza / I Need A Man / Gym Class / Money Don’t Grow On Trees). L’arrivée de Brenda Bennett, la rencontre avec Vanity et le souhait de Jamie Shoop de se retirer du groupe ont conduit Prince à écrire de nouveaux titres pour ce qui deviendra Vanity 6. A la fin de l’aventure Apollonia 6 début 85, Brenda Bennett avait cru comprendre que Prince allait continuer à travailler avec elle en solo, mais pris par ses nombreuses activités (films et productions de ses propres disques et d’autres artistes), il n’a pas pu lui consacrer  de temps.

La carrière de Madhouse a connu beaucoup de rebondissements après la sortie de 16 en 1987. En plus des 3 albums connus et restés inédits sous le nom de 24, Prince a tenté à deux reprises de décliner le concept avec Eric Leeds. Une première fois en 1988, juste avant le Lovesexy Tour, avec une série d’enregistrements de 3 titres sur lesquels Sheila E. est à la batterie et Leeds au saxophone. Ces instrumentaux ont été nommés Uno, Dos et Tres. Ils ne feront pas partie de l’album qu’Eric Leeds et Prince enregistreront pendant la tournée et qui deviendra 24. En 1991, Leeds et Prince travaillent sur un autre instrumental (Boom Box) pour un hypothétique projet avec comme nom de code Brass Monkey. Cette idée a semble-t-il été oubliée dès le lendemain de la session.

prince-eric-leeds

Quelques histoires ont circulé sur un hypothétique album fait avec Kim Basinger à Paisley Park en 1989. Un bootleg (nommé Hollywood Affair ou Color Of Sex) présenté comme étant le fruit de cette collaboration est sorti, mais ne reflète pas la réalité. Prince n’a rien à voir avec ces chansons que Basinger a enregistré avec un autre producteur. Les sessions de Kim Basinger à Paisley Park se sont limitées à un remix de Scandalous et un titre inédit (Soul Psychodelicide) sur lequel elle chante le refrain et quelques autres parties. Prince samplera un de ses gémissements pour Gett Off et Peach. Le refus de Kim Basinger de jouer dans Graffiti Bridge et la fin de leur liaison amoureuse mettra rapidement fin à tout projet artistique commun. Une autre petite amie de cette époque, Anna Garcia, renommée Anna Fantastic, a non seulement été le sujet de chansons ou source d’inspiration (Pink Cashmere, Anna Waiting devenue Vicki Waiting, et Lemon Crush sa boisson préférée…), mais a également chanté sur quelques titres taillés sur mesure comme Fantasia Erotica. Cette chanson fera l’objet d’un clip resté inédit. Prince réutilisera ce morceau pour l’album de Carmen Electra quelques années plus tard.

Entre 1988 et 1989, Jill Jones travaille avec Prince sur son deuxième album. Plusieurs chansons sont faites (My Baby Knows / 4 Lust / Flesh & Blood / Boom Boom, Can’t U Feel The Beat Of My Heart), mais Jill, n’est pas convaincue et part mener sa carrière ailleurs. De ces sessions, Jill Jones diffusera le duo 4 Lust sur son compte Youtube, et Prince diffusera le clip de Boom Boom, Can’t U Feel The Beat Of My Heart via le NPGMCCat le quitte également alors qu’ils étaient en train de préparer un album ensemble avec des titres comme Nine Lives, Cat Attack, Cat And Mouse, Cornbread Rappers et A Man Called Jesus. Elle part travailler avec Tim Simenon (Bomb The Bass) et compile une série de titres pour un album qui devait se nommer I Am Energy (Catwoman / R U Listening / Love Like This / Everytime We Touch / Nine Lives / Cat Attack / A Man Called Jesus / Now It Rains / December 1st 1988 / Good Judy Girlfriend). Nine Lives, Cat Attack et A Man Called Jesus datent de sa période avec Prince, les autres sont le fruit de sa collaboration avec Simenon. Good Judy Girlfriend est une chanson de Cat, Prince composera une chanson complètement différente avec le même titre (offerte à Carmen Electra quelques années plus tard). Nine Lives et A Man Called Jesus seront données à The Time et Mavis Staples respectivement. Cat Woman (avec Now It Rains en face B sur certaines éditions) sort en single en 1989 sans succès et l’album I Am Energy, prévu sur Red Dot Records, ne sera jamais publié. Robin Power a eu l’espoir de faire un disque de rap produit par Prince entre 1989 et 1991. Après avoir enregistré une poignée de titres (Number One / Undercover Lover / The Teacher / A Positive Place…), elle présente Carmen Electra à Prince. Il préférera travailler avec elle par la suite.

Prince travaillera également avec une autre rappeuse, plus talentueuse, en 1993: Ninety-9. Ils ont enregistré quelques titres ensemble: Burns 1, 40 Ounces, The Mood For Love, Stained Glass et Three Shots. Prince la citera sur la chanson Now (« 3 4, 3 4, 99 / She the new hero cuz she’s so divine / Unaffected by the system, she’d rather die than write a rap 4 some big booty heifer gettin’ by »). Il samplera les titres enregistrés avec elle sur Love Sign, Days Of Wild, Mad et un remix de Space notamment. Il reprendra également un de ses couplets en intégralité pour Joint 2 Joint.

poet-ninety-9

Nona Gaye, malgré ou à cause de son nom et sa filiation prestigieuse, n’arrive pas à percer dans le milieu de la musique. Elle rencontre Prince au début des années 90, et ensemble,  comme il l’a fait avec plusieurs de ses petites amies, ils enregistrent une série de chansons pour plusieurs projets: Love Sign et une reprise de A Woman’s Gotta Have It (de Bobby Womack) pour la compilation 1-800-New-Funk, We March pour The Gold ExperienceGirl 6 pour la B.O. du film de Spike Lee et une reprise de Got To Give It Up de son père pour l’album resté inédit de Madhouse. Mais son projet d’album commun avec Prince n’a pas abouti. Un excellent titre, Snow Man, qui raconte son enfance pendant l’exil en Belgique de son père Marvin Gaye et une version de A 1,000 Hugs And Kisses devaient faire partie de ce disque. Nous ne savons pas si sa reprise de Inner City Blues (Make Me Wanna Holler) parue sur la compilation Inner City Blues: The Music of Marvin Gaye et sur laquelle jouent Wendy, Lisa  et Me’Shell Ndegéocello faisait partie des sessions de l’album supervisé par Prince.

Au moins une session avec Me’Shell Ndegéocello en 1996 a eu lieu durant laquelle au moins deux instrumentaux ont été enregistrés. Prince développera l’un d’eux pour construire la chanson Emale sur Emancipation. Malgré leur admiration mutuelle à cette époque, leur collaboration n’ira pas plus loin, Me’Shell Ndegéocello tenant même des propos assez désagréable sur Prince lorsqu’elle était questionnée sur lui en interview. Elle jouera néanmoins de la basse sur la chanson Pain de Chaka Khan co-écrite par Prince. Autre artiste qui n’a pas été tendre à l’égard de Prince : Sandra St. Victor. Cette dernière garde un souvenir amer de leur collaboration, ou plutôt de leur non-collaboration. Après avoir quitté le groupe Family Stand, elle tente sans succès de sortir un album solo Sanctuary en 1993. Prince la contacte peu de temps après et lui propose de travailler avec elle sur ses textes. St. Victor lui envoie quelques-unes des chansons qui étaient prévues pour son album Sanctuary que sa maison de disques avait refusé de publier : Love Is, I’ll Never Open My Legs Again, Nothing Left To Give, Sanctuary et How We Livin’.  Elle n’a pas eu de retour jusqu’à la sortie de l’album Emancipation dans lequel elle ne peut que constater qu’un de ses textes y figure avec une nouvelle musique. Prince avait en fait réenregistré ses chansons, en modifiant plus ou moins les textes de Sandra, sans lui demander son avis et les sortira sous différentes formes les années suivantes. Sanctuary est devenu Soul Sanctuary, I’ll Never Open My Legs Again et devenue I’ll Never B Another Fool et donnée à Chaka Khan, Love Is est transformée en Van Gogh et donnée à un groupe qui porte le même nom. Prince sortira sa propre version sur le NPGMC. Nothing Left To Give qui est devenue Stone et How We Livin’ rebaptisée Livin’ 2 Die resteront dans le coffre. Bien qu’elle ait été créditée officiellement sur les disques sortis, Sandra St. Victor qui admirait Prince et espérait travailler réellement avec lui a donc été déçue par cette façon de faire et des « tous petits chèques » de royalties qu’elle a reçu en compensation.

La chanteuse Jana Anderson a travaillé pendant quelques années (fin 80’s-début 90’s) à Paisley Park. Elle a posé sa voix sur de nombreuses chansons écrites pour The Time et TC Ellis entre autres. Elle chante sur la chanson MPLS (sorti sous le nom de groupe Minneapolis), et sur un autre titre spécifiquement composé pour elle par Prince (Jana Jade’s Army). Il lui a proposé de faire un album House. Elle refusera, préférant tenter sa chance avec un autre producteur. En 1991, après avoir laisser tomber l’album sous le nom de groupe Flash , Prince propose à Margie Cox de tenter un album en solo. De ces sessions, seule la chanson Standing At The Altar sortira sur la compilation 1-800-New-Funk et en single. Les autres titres (Hey U et une nouvelle version de We Can Hang) resteront dans le coffre. La chanteuse Stacy Francis fera quelques sessions à Paisley Park dans les années 90, en enregistrant Journey 2 The Center Of Your Heart et une reprise d’Over The Rainbow. Journey 2 The Center Of Your Heart sera donnée à Chaka Khan et l’idée d’album de Stacy Francis abandonnée. Marva King, lorsqu’elle faisait partie du NPG entre 1997 et 1998 a enregistré une série de titres (Hotel Blues, Playtime et une reprise de You’re Still The One de Shania Twain) pour un projet d’album solo. En 2013, il offre trois chansons à Rita Ora pour son album O qui devait sortir en 2014 (puis repoussé indéfiniment) : Ain’t About To Stop, The Single Most Amazing Thing In The Room et une version remaniée de U Will B d’Andy Allo rebaptisée Champagne Kisses. Ain’t About To Stop sortira finalement sur HITnRUN Phase One.

Des enregistrements avec Ophélie Winter ont bien eu lieu (une version française de The Most Beautiful Girl In The World traduite en Le Garçon Le Plus Beau Dans L’Univers et Ain’t No Place Like U) avant la sortie de son album No Soucy. Elle sortira un titre enregistré avec Michael B. et Sonny T. (Thinkin’ About Your Love) sur une réédition de Privacy en 1998, mais Prince n’est pas dessus. On entend aussi la voix d’Ophélie sur Chaos And Disorder sans être créditée. Les autres titres enregistrés avec elle sont inconnus.

Il arrivait fréquemment que des musiciens soient invités par Prince dans ses studios pour des jams ou des sessions sans que l’objectif final (s’il y en avait un) ne leur soit forcément expliqué. Le batteur Chris Coleman a ainsi enregistré une dizaine de titres avec lui en 2010 (dont Hot Summer et Cause And Effect) pour ce qu’il croyait être un album qui n’a finalement jamais vu le jour (peut-être Welcome 2 America). La bassiste Tal Wilkenfeld a aussi participé à ces mêmes sessions sur une ou plusieurs chansons. Nik West a semble-t-il été pressentie pour intégrer son groupe (NPG ou 3rdEyeGirl?) ainsi qu’André Gouché. Durant les années 2000, Michael B. et Sonny T. (de la formation originelle du NPG) passaient souvent à Paisley Park pour jouer avec Prince à sa demande sur des titres bien définis ou juste pour jammer. Certains de ces enregistrements se sont retrouvés sur les albums de Tamar Davis (Milk And Honey), 3121, Planet Earth ou sont restés secrets. Il n’était pas rare que des parties enregistrées par des musiciens dans ses studios se retrouvent sur d’autres morceaux, ou qu’elles soient substantiellement modifiées (découpées, triturées, accélérées….). Mais dans la majorité des cas, le musicien est crédité dans le livret, c’est le cas de Paul Peterson qui a découvert qu’il était crédité comme bassiste sur la chanson Love Sign alors qu’il n’avait pas vu Prince depuis des années. Son frère (Ricky Peterson) produisait ou co-produisait beaucoup de titres pour Prince au début des années 90. Il lui a demandé de venir jouer des parties de basses sur plusieurs morceaux sans que Paul ne soit vraiment informé des projets. C’est pourquoi on retrouve Paul Peterson sur plusieurs titres de l’album The Voice de Mavis Staples sorti sur Paisley Park et qu’une partie de basse qu’il a jouée s’est retrouvée sur Love Sign bien que Prince et lui étaient encore en froid à cette époque, après son départ prématuré de The Family en 1985. Prince n’a jamais caché son admiration pour de jeunes artistes comme Janelle Monáe, Esperenza Spalding et Ana Moura. Mais à l’exception de Givin Em What They Love (avec Monáe sur son album The Electric Lady), la chanson We Are America co-écrite pour Spalding, et un remix de Dream Of Fire pour Ana Moura, nous ne savons pas si d’autres enregistrements ont eu lieu avec elles.

La chanson Overcome de Laura Mvula est un des derniers titres sur lequel Prince a travaillé. La chanteuse lui avait envoyé ce morceau qu’elle avait fait avec Nile Rodgers en début d’année pour avoir son avis vu  qu’elle souhaitait l’inclure dans son nouvel album. Prince a tellement aimé ce titre qu’il voulait y être associé et y contribué. La version sans Prince est déjà sortie, Laura Mvula gardant la nouvelle version pour plus tard.

Overcome

Overcome

Plusieurs artistes ont demandé à Prince de leur envoyé des chansons sans les utiliser par la suite. C’est le cas notamment de Robert Palmer (Lust U Always pour son album Heavy Nova), Vanessa Williams (Eternity et Euphoria Highway pour un projet d’album produit initialement par George Clinton et qui évoluera sans lui en The Right Stuff sorti en 88), Dolly Parton (une reprise de Rescue Me de Fontella Bass), Joyce Kennedy (la chanson Rough), Kylie Minogue (Baby Doll envoyée en 92, pendant qu’elle bossait sur son album éponyme qui sortira 2 ans plus tard) et Joni Mitchell. Cette dernière, que Prince adorait, s’est vue proposée la chanson Emotional Pump. L’album qu’elle sort en 1988 Chalk Mark in a Rain Storm ne contient aucun titre princier, mais seulement Wendy & Lisa dans les choeurs d’une chanson (The Tea Leaf Prophecy). Prince avait envoyé un titre à Mathilda May (American In Paris), mais elle ne le retiendra pas pour son album sorti en 1992. Des titres prévus pour The Hookers ou pour le second album inédit de Vanity 6 seront proposés à Bonnie Raitt en 1987 (I Need A Man, Promise To Be True, Jealous Girl). Mais Prince étant trop occupé, le projet avec Bonnie Raitt n’ira pas plus loin bien qu’elle ait rénregistré ces chansons, et son album Nick Of Time, sorti en 1989 ne contiendra aucune de ces chansons qui ne correspondaient pas vraiment à sa personnalité. Prince reprendra I Can’t Make You Love Me que Bonnie Raitt a composé et sorti avec succès en 1991 pour son album Emancipation.

Dans d’autres situations, Prince a envoyé plusieurs titres à des artistes qu’ils n’exploiteront pas en totalité. Les exemples sont nombreux, et nous n’évoquerons que quelques cas.

Prince avait proposé Neon Telephone, Girl O’ My Dreams, Can’t Stop This Feeling I Got, We Can Funk et Teacher, Teacher au groupe Three O’Clock pour l’album Vermillion. Le disque, sorti chez Paisley Park en 1988, ne contiendra que Neon Telephone.  La même année, Dale n’avait gardé qu’un titre sur les deux proposés (So Strong et The Lastest Fashion) pour son album Riot In English. En 1988 toujours, Prince travaille avec Madonna sur quelques titres pour son album Like A Prayer. Le duo Love Song et les parties de guitares sur des morceaux qu’il n’a pas composé (Keep It Together, Act Of Contrition et Like A Prayer) seront conservées pour les versions officielles (sa partie de guitare de Like A Prayer sera présent sur la version single du titre). Le titre By Alien Means que Prince avait proposé pour l’album restera dans le coffre.

En 1990, Joe Cocker sollicite Prince pour l’album Night Calls. Il reçoit Five Women et Old Friends 4 Sale. Cocker n’utilisera que le premier titre pour son album. Prince inclura finalement ces deux chansons sur l’album The Vault…Old Friends 4 Sale sorti en 1999. Pendant la préparation de  l’album Martika’s Kitchen, Prince a été inspiré par les lyrics de Safe In The Arms Of Love pour composer Open Book.  Il soumet donc ce titre avec 4 chansons à Martika : Love…Thy Will Be Done, Spirit, Don’t Say U Love Me et Martika’s Kitchen. Martika a préféré conserver sa version de Safe In The Arms Of Love et ne sortir que les 4 dernières chansons. Open Book sortira finalement sur l’album de Jevetta Steele Here It Is (édition américaine).

En 1992, Tevin Campbell lui demande de produire son deuxième album I’m Ready. Prince lui envoie The Halls Of Desire, Paris 1798430, Uncle Sam, Shhh, Down, The P et Holly Don’t Care. Campbell ne retiendra que les 4 premières chansons. Down et The P seront mises de côté, et Holly Don’t Care sortira sous le nom de Baby Don’t Care sur l’album de Mayté Child Of The SunLouie Louie recevra 3 titres de Prince : Get Blue, Dance Unto The Rhythm et Hey, Louie Louie. Ce dernier titre ne sera pas utilisé pour son album Let’s Get Started sorti en 1993.

Un titre (Fuchsia Light) avait été donné à Tony Lemans pour son album éponyme à paraître sur Paisley Park en 1989. Mais cette fois, c’est Prince lui-même fait retirer la chanson du disque après avoir découvert que Lemans avait eu une liaison avec Ingrid Chavez. Les rapports entre les deux hommes étaient si tendus que Lemans était devenu persona non-grata et interdit d’entrer à Paisley Park. Il décède suite à un accident de voiture en 1992 pendant l’enregistrement de son second album. L’album éponyme de Mazarati sorti en 1986 contient un titre attribué à Prince (100 MPH) et deux autres pour lesquels il a réécrit les paroles sans demander à être crédité (Strawberry Lover et I Guess It’s All Over). Mais ce disque devait comporter 3 autres de ses titres : Kiss, Jerk Out et un instrumental nommé Mazarati. Kiss sera retiré du projet par Prince lui-même après avoir entendu ce que le groupe avait fait de la démo basique qu’il leur avait donnée. Il se l’est réappropriée en conservant certaines de leurs idées et en a fait le tube que l’on connait tous. Le groupe a décidé de ne pas garder Jerk Out à cause des paroles jugées sexistes et racistes par moment. The Time (pour qui la chanson avait été composée initialement en 81 pendant les sessions de leur deuxième album  What Time Is It?) la sortira finalement en 1990. L’instrumental Mazarati sera reprise par Prince pour être donnée à The Family sous le nom de Susannah’s Pajamas. 100 MPH a été offerte en compensation à Mazarati. Les membres de The Family ont également eu leur mot à dire sur les chansons à retenir pour leur album. Paul Peterson (Saint Paul) a demandé à ce que la chanson Feline,  qui contient des lyrics trop osées, soit exclue de la selection finale. Susannah n’était pas à l’aise avec les paroles de Miss Understood.

Pendant qu’il travaillait sur l’album Right Rhythm des Pointer Sisters à Paisley Park, Levi Seacer Jr appelle Rosie Gaines, une vieille amie et chanteuse à Oakland qui a déjà un album à son actif, pour qu’elle pose sa voix sur un titre écrit par Prince pour le trio féminin : I Want U. Cette chanson ne sera pas retenue pour Right Rhythm qui sortira en 1990, produit pour moitié par Levi. Mais Prince, ayant assisté à la session, tombe instantanément amoureux de la voix de Gaines. Il l’invite à poser sur les chansons New Power Generation, puis Diamonds And Pearls et des titres destinés à Elisa Fiorillo (enregistrés fin 89). Il lui propose également de participer au film Graffiti Bridge et surtout d’intégrer son nouveau groupe de scène pour remplacer Boni Boyer (aux claviers et aux chœurs) en prévision de sa future tournée : le Nude Tour. L’idée d’un album solo naît alors, Concrete Jungle, d’après un titre de l’idole de Rosie : Bob Marley. Ils enregistrent plusieurs titres : Streetwalker, In The Name Of Love, My Tender Heart, Pain, Hold Me et Turn Your Lights Down Low, reprise de Marley. Les titres pour son album s’entassent mais la sortie de Concrete Jungle est sans cesse repoussée, Prince privilégiant d’autres projets (Gold Nigga et Carmen Electra). Une date de sortie sur Paisley Park Records est finalement annoncée pour Mars 1994…..mais le label cesse son activité en février. L’album Closer Than Close que Rosie Gaines parvient à sortir chez Motown en 1995 ne contient que deux titres composés avec Prince : I Want U et My Tender Heart. L’album Concrete Jungle sort finalement en version digitale en 2010 avec ces deux titres ainsi que Hit U In The Socket. Entre-temps, en 2005, Rosie Gaines avait diffusé sur son site internet son cinquième album Try Me, sorte de disque de transition entre l’avorté Concrete Jungle de 1994 et Closer Than Close. Try Me contient 14 chansons dont des titres enregistrés pendant l’époque Paisley Park. Les crédits n’étaient visibles que sur le site officiel de Rosie et pour 6 d’entre eux, aucun auteur-compositeur n’est nommé : B.I.T.C.H, In The Middle Of The Garden, In The Socket, Crazy Mutha Funky, The Greatest Touch et Play That Beat. Nous avons eu la confirmation, par la publication d’une version remixée de In The Socket sur le NPGMC que Prince est l’auteur de cette chanson, il est donc probable que ce aussi soit le cas pour les 5 autres. Concrete Jungle contient également 3 des chansons écrites par un auteur mystérieux figurant déjà sur l’album Try Me : The Bitch (B.I.T.C.H), In The Middle Of The Garden et Play That Beat. La chanson Pain, sortie par Chaka Khan en 1997, devait figurer sur cet album lorsque Rosie était signée chez Paisley Park. Elle mettra en ligne sur sa page Facebook la version demo chantée par Prince après son décès.

Concrete Jungle n’est pas le seul album à avoir souffert de la fermeture du label Paisley Park Records en 1994. Un groupe nommé Belize ainsi que la chanteuse Tyler Collins, qui avait connu quelques succès avant de signer chez Prince, connaîtront le même sort avec leurs albums. Prince ne semble pas avoir participé à ces deux projets Paisley Park.

Des rééditions d’albums de ses artistes protégés et signés chez NPG Records étaient également à l’ordre du jour à un moment: l’album Child Of The Sun de Mayte devait ressortir sous le nom de Scorpio avec des remixes et des inédits. Un projet similaire pour Superconductor d’Andy Allo (Superconductor Reloaded) était annoncé également.

Des illustrations faites par Martin Homent ont été utilisées par Prince pour les pochettes des deux phases de HITnRUN. L’affichage des autres dessins sur le compte Twitter officiel de Prince laissait envisager que d’autres phases étaient en préparation. Mais rien n’a été confirmé à ce sujet.

all

Le dernier titre semble-t-il que Prince a composé ou enregistré se nomme Stay Cool. Les paroles de cette chanson étaient encore dans son studio le jour de sa mort.

Stay Cool

Stay Cool – la dernière chanson de Prince