La cause de la mort de Prince a été déterminée et rendue publique par le centre médical qui a réalisé l’autopsie (le Midwest Medical Examiner). Le vendredi 22 avril, les médecins légistes et les enquêteurs avaient prévenu que les tests allaient prendre plusieurs semaines pour être analysés correctement.

Le communiqué indique que Prince est mort suite à une surdose de Fentanyl, un analgésique opioïde. Cet antidouleur délivré sur ordonnance est plus puissant que la morphine. Plusieurs proches de Prince ont confirmé à demi-mots qu’il prenait des antidouleurs suite à ses problèmes aux hanches causés par ses multiples acrobaties scéniques. En tant que Témoin de Jéhovah, il aurait refusé de se faire opérer, sa religion bannissant les transfusions sanguines. Selon Jimmy Jam toutefois, Prince aurait suivi les conseils de Morris Day et se serait tout de même fait opérer vers 2010. La cicatrice à la hanche gauche relevée dans le rapport d’autopsie peut laisser supposer cela (« scar left hip »).

Ce communiqué met fin à toutes les rumeurs propagées depuis plusieurs semaines relayés par des centaines de sites basées sur des « témoignages-anonymes-qui-veulent-garder-le-secret ». Prince n’est donc pas mort du Sida, ni d’une overdose de drogue illicite, ne s’est pas suicidé et n’a pas été assassiné par la Warner ou les Illuminati. Il est mort comme des dizaines de milliers d’Américains tous les ans d’une overdose d’opioïde (depuis 2000 plus d’un demi-million de décès ont été recensés aux États-Unis, et ce nombre ne cesse d’augmenter).

Plusieurs informations, pas toujours vérifiées (basées sur des sources anonymes et donc soumises à caution), indiquent que Prince était mort depuis 6 heures avant que l’on ne découvre son corps. Nous mettrons à jour le site une fois que les enquêteurs auront livré les résultats de leur enquête, notamment concernant le rôle et la responsabilité des médecins dans cette affaire.

Autopsie