Le blog Beautiful Nights publie une interview de Margaret Cox, aussi connue sous le nom de Margie Cox ou Ta Mara de Ta Mara and The Seen.

Elle revient sur son parcours, ses influences ses expériences avec Jesse Johnson et Prince, ses mauvais choix de carrière, son album solo, ceux qui sont passés à la trappe et le Mambo’s Combo (anciennement Dr Mambo’s Combo, devenu The Legendary Combo).

Margaret Cox fait partie de ces artistes que l’on connait sans vraiment connaitre dans la galaxie du Minneapolis Sound malgré ses (presque) 40 ans de carrière.

L’interview permet de lever le voile sur certains points de sa vie.

A lire sur le blog de Beautiful Nights.

Après avoir joué dans des petits groupes de Minneapolis, Margaret intègre le Doug Maynard Band à l’aube des années 80. Ce groupe de blues de Minneapolis a accompagné Bonnie Raitt en tournée à cette époque. Selon James Behringer (guitariste sur « The Most Beautiful Girl In The World »), Prince allait souvent voir ce groupe lorsqu’il jouait à l’Uptown Bar. Trois titres enregistrés en live à l’Union Bar de Minneapolis en 1981 figurent sur une compilation locale : « Bar Wars ».

Margaret Cox (et Mélanie Rosales) quittent le groupe en 1983 pour remplacer Cynthia Johnson au sein d’un autre groupe de Minneapolis connu pour son hit « Funky Town » : Lipps Inc. Elle chante sur le quatrième et dernier album du groupe sorti en 1983 (intitulé 4) sur lequel participent Dr Fink et David Z. Le disque sera un échec commercial.

Parallèlement à Lipps Inc, Margaret continue de jouer dans des clubs de Minneapolis avec le groupe TC Jammers.

Ta Mara & The Seen – Jesse Johnson

Jesse Johnson, qui venait de quitter The Time pour s’embarquer dans une carrière solo, prend Margaret sous son aile et forme un groupe autour d’elle. Il la rebaptise Ta Mara et recrute des musiciens ( Gina Fellicetta, Jamie Chez, Keith Woodson, et un certain Oliver Leiber qui intégrera la formation live de fDeluxe) pour la forme. Le groupe devient Ta Mara And The Seen et signe chez A&M. Un peu à la manière de Prince sur les albums de The Time et Vanity 6, Jesse joue et produit quasiment tout sur le premier album éponyme du groupe qui sort en 1985. Margaret et les membres de Jesse Johnson’s Revue partagent avec lui les crédits des morceaux (Jerry Hubbard, Rocky Harris, Bobby Vandell, Mark Cadenas, Tim Bradley et Michael Baker). Le premier single « Everybody Dance » sera un succès dans les charts R&B  (troisième place) et pop (#24). Le deuxième single « Affecttion » (faute d’orthographe intentionnelle) se classera à la 19eme place des charts black. « Thinking About You » aura un succés moindre (#85). Malgré le succès des singles, l’album ne dépassera pas la 50éme place des charts R&B.

Un seul clip est tourné, celui d' »Affecttion ». Ta Mara & The Seen ne fera pas de tournée mais fera quand même quelques plateaux TV.

 La face B de ce single était connue de certains fans de Prince sous forme de démo. « U Turn Me Up » circulait en effet sur certaines cassettes d’inédits avec Jesse Johnson au chant. Elle était parfois considérée (à tort) comme une version antérieure de « The Bird ».

En 1988 sort « Blueberry Gossip », le second album de Ta Mara & The Seen. Jesse est à nouveau à la production. Il co-écrit la plupart des titres avec un certain David Cochrane. Sue Ann Carwell compose un titre. L’album contient une version « Minneapolisée » d' »Everyday People » avec Jesse Johnson et Sly Stone (dans les crédits du moins) aux choeurs. Un clip pour le morceau titre sera tourné. Ce sera le plus grand succès de cet album (54eme place des charts R&B pour le single). L’album sera un échec commercial.

 

blueberry gossip

Margie poursuit sa collaboration avec Jesse en écrivant avec lui le titre « I Need You » pour Paula Abdul. La chanson se retrouvera sur l’album à succès « Forever Your Girl » en 1988.

Ils débutent l’enregistrement d’un troisième album de Ta Mara & The Seen, « Tuff Girl », qui ne sortira jamais. Margie chante sur « I’m The One » sur « Every Shade Of Love » de Jesse Johnson, mais des désaccords financiers (sur les royalties) mettront fin à leur collaboration.

Bien que les albums de Ta Mara & The Seen n’aient pas eu réellement de succès commercial, ils sont de qualité et dans la droite ligne des albums sortis par Jesse Johnson dans les années 80. Certains plans se retrouvent sur les albums de l’un et de l’autre. Espérons qu’un de ces jours un label aura la bonne idée et la possibilité de rééditer ces albums.

Dr Mambo’s Combo – MC Flash & Prince

Juste avant de quitter le giron de Johnson, Margaret forme avec le guitariste Tim Emerson le groupe « Dr Mambo’s Combo » en 1987. Ils recrutent Bobby Vandell à la batterie, remplacé quelques mois plus tard par un certain Michael Bland, Billy Franze (guitare), Doug Nelson (basse), Steve Cherewan (claviers) et David Eiland (saxophone). Le groupe joue dans les bars et clubs de Minneapolis dont le Fine Line et le Bunker’s. De nombreux autres musiciens intégreront pour une période plus ou moins longue cette formation (les ex-Lipps Inc. Cynthia Johnson et Melanie Morales, Sonny Thompson et Greg Sain (aka G-Sharp). C’est à l’occasion d’un concert au Fine Line, à l’automne 1988, que Margaret rencontre une seconde fois Prince. Ils avaient déjà fait connaissance en mars 82, lorsqu’elle faisait partie du groupe alors mené par Sue Ann Carwell (crée par Morris Day dans les années 70) Entreprise et qu’elles faisaient la première partie d’un show du Controversy Tour. Libérée de son contrat avec Jesse, elle accepte la proposition de Prince de venir travailler sur des chansons à Paisley Park. Ils enregistrent le titre « We Can Hang », point de départ d’un album que Prince souhaite produire pour elle. Quelques semaines plus tard, après que Prince ait conclu la partie américaine de la tournée Lovesexy, ils enchainent les sessions (enregistrements de « Curious Blue », « Warden In The Prison Of Love », « Brand New Boy », « R U There? », « Girls Will Be Girls »). D’autres chansons seront enregistrées pour ce projet dans le courant de l’année 1989 (« Bed Of Roses », »Whistlin’ Kenny », »Good Body Every Evening », »Stimulation », »Good Man » chantée par Billy Franze, « Day Tripper » des Beatles et « Fire » de Jimi Hendrix). Prince est derrière la composition et la production de tous ces morceaux (sauf les reprises évidemment). Neuf titres sont sélectionnés : « R U There? » / « Brand New Boy » / « Warden In The Prison Of Love » / « Bed Of Roses » / « Good Man » / « Whistlin’ Kenny » / « We Can Hang » / « Curious Blue » / « Girls Will Be Girls » / « Good Body Every Evening ». La tonalité n’est plus au funk de Ta Mara & The Seen. C’est un album blues rock, chargé en guitare.

Parallèlement à cet album, Margaret pose sa voix sur d’autres chansons et projets de Prince (« A Man Called Jesus » pour Cat puis Mavis Staples, « Nine Lives », « Corporate World » entre autres titres de The Time…), continue de jouer avec le Dr Mambo’s Combo. Prince se servira des musiciens de ce groupe (individuellement ou collectivement) dans divers projets à partir de 1989 et jusqu’au milieu des années 90. Billy Franze, guitariste du Combo, est sollicité pour jouer des parties qui apparaitront sur un titre de Mavis Staples (« You Will Be Moved ») ou Mayté (« If I Love U 2nite »), Cynthia Johnson chante sur « Playgirl » d’Elisa Fiorillo…. Michael Bland, rebaptisé Michael B. est recruté en tant que batteur permanent pour remplacer Sheila E. Il tourne dans le clip de « Partyman » (août 89) et joue derrière Prince avec Margaret au Saturday Night Live un mois plus tard. Ce soir là, le groupe est composé de Levi (basse), Miko (guitare), Candy Dulfer (Saxophone), Dr Fink et Patrice Rushen (Synthés). Cette formation unique jouera « Electric Chair ». A propos de cette performance et de ce groupe : « Prince was just on fire, he put on a great show. I got to meet Patrice Rushen. She was in Prince’s band at that time. For me to be in his band at the same time Rushen was in his band was just heavenly. » (Beautiful Nights).

Electric Chain SNL

Prince prend le groupe sous son aile pour un temps et lui fait faire sa première partie de deux de ses concerts dans les Twin Cities. Le Combo,rebaptisé pour l’occasion MC Flash et composé de Michael B., Sonny Thompson, Tommy Elm (futur Barbarella), Billy Franze et Doug Nelson, accompagne Mavis Staples lorsqu’elle assure la première partie de Prince sur une quinzaine de dates en Angleterre et en Irlande. La moitié de ce groupe (Michael, Sonny et Tommy) sera recrutée par Prince pour former le NPG. Flash joue ensuite au Glam Slam pendant plusieurs mois. L’idée est de sortir l’album sous le nouveau nom du groupe (Flash ou MC Flash), mais les labels ne seront pas intéressés. L’album est mis de coté « It was shelved and there it sits –in “The Vault”– gathering dust »(Beautiful Nights). Selon Margaret, Prince était aussi bloqué par la Warner (« I know that Prince was having a hard time with Warner Bros. (Records) and they were shutting down everything he tried to do »(Beautiful Nights)). Il est alors décidé de faire évoluer le projet vers un album solo en 1991. Quelques titres supplémentaires sont enregistrés (« Standing At The Altar » et « Hey U »), mais le plan échoue. « Standing At The Altar » sort quand même sur la compilation 1-800-New-Funk en 1994. La chanson sort en single (avec « Whistlin’ Kenny », issu de l’album prévu en 89, en face B sur un promo américain) début 95 avec un clip tourné à Los Angeles et à Paisley Park.

standingaltar

Le single n’aura pas de succès. Margie continue de jouer avec le Combo au Bunker’s. Prince monte sur scène avec eux de temps en temps, même après que Margie ait rompu son contrat avec lui. Un album live sort en 1995 sur un petit label : « Funkin’ At The Bunkers ».

Dr Mambo's Combo - Live

Cet album, composé de reprises de Chaka Khan, Sly Stone, Earth Wind and Fire, a été enregistré pendant des concerts donnés les 12 et 13 juin 1995. Prince était sur scène avec eux le 12,pour deux titres : « I Want To Take You Higher » et « Everyday People », mais sa prestation n’a pas été retenue pour l’album. Elle est écoutable sur leur page myspace. 

Cette performance a été capturée en vidéo.

Margie’s Little Demo

Margie n’abandonne pas son rêve de sortir son album solo, et y parvient enfin en 2002 avec « Margie’s Little Demo » sur son propre label crée pour l’occasion « Margie’s Baby Records ». Le disque est pressé a 500 exemplaires.La couleur musicale est blues, rock et soul. Il contient 13 titres enregistrés dans divers studios du Minnesota dont Paisley Park. Margie écrit ou co-écrit la totalité des chansons et est la productrice de l’album. Tout le combo (sauf Sonny T.) participe musicalement ainsi que Jamie Chez (ex Ta Mara & The Seen). Michael B. compose la musique de deux titres. Prince et Jesse sont cités dans les remerciements de manière cinglante « Thanks, but no-thanks to Jesse and Prince ». Elle a déclaré avoir regretté cette mention toutefois. L’édition physique est très difficile à trouver, mais on peut l’acquérir sous format digital sur les plateformes digitales habituelles (itunes, amazon…). Bien que Prince et Jesse soient absents, cet album vaut le détour.

margie s little demo

En 2009, elle participe avec de nombreux artistes (pour la plupart ex-associés de Prince) à la Prince Family Reunion au Cabooze de Minneapolis. Elle chante « Nasty Girl » de Vanity 6 et son hit « Affecttion » au cours de la soirée.

En 2011, elle forme un duo avec Dale Gustafson nommé Full Blown et sort un album hybride intitulé « North Gust ».

12 titres composent ce disque dont :

– 2 extraits de « Margie’s Little Demo » (« Lucky To Love » et Mr. Sun »),

– 3 duos (dont « Soulful Lady » enregistré avec les musiciens du tout premier groupe de Margie ‘Perception’),

– 3  morceaux de Gustafson en solo,

– 1 titre solo de Margie,

– 2 autres sur lesquels Margie fait les choeurs

et un très bon instrumental (« Prom Night »).

L’album est sorti de façon très confidentielle. Il est toutefois encore disponible sur cd baby et en format digital sur itunes et Amazon.

En plus du groupe R-Factor qu’elle vient d’intégrer et qui joue dans des mariages et autres fêtes, Margie continue de chanter avec le Combo, devenu The Legendary Combo puis Combo Nation tous les dimanches et lundis au Bunker’s de Minneapolis. Greg Sain chante avec elle, accompagnés de Michael B., Sonny T. quelques fois, Billy Franze, Bill Brown, et Mark Lickteig entre autres. Doug Nelson, le bassiste, est décédé en 2000.

Le groupe a fété ses 25 ans de carriére en 2012. Prince, Sheila E., Jellybean Johnson viennent souvent les voir et jammer avec eux.

Sources :

beautifulnightschitown.blogspot.fr

Princevault.com

Musicrareobscure.blogspot.fr

lamontcranston.com

myspace.com/drmamboscombo

discogs.com

Startribune.com