L'actualité du marché musical (Peer2peer , lois....)

Un album, un artiste, un groupe à ne pas manquer. Partagez vos expériences musicales.

Messagepar PrinceFrance » 14 Février 2006, 13:28

Betakaroten99 a écrit:Et prochainement:
(...)

Ce qui est aussi très paradoxal c'est que parallèlement les gens ont des technologies de l'image et du son de plus en plus parfaites, le home cinéma etc, et ils vont s'emmerder à écouter des petits bouts de chansons et à regarder les films sur un écran liliputien 8O


Je suis d'accord avec toi sur les écrans liliputiens. Tu fais références aux divx screener ? Le cinéma est très présent dans les médias. Probablement, un divertissement auquel tout le monde va. Je pense qu'on peut comprendre que quelqu'un ait par exemple envie de voir le dernier Star Wars (ou autre film qui fait beaucoup parler de lui avant sa sortie) sans avoir à attendre sa sortie sur les écrans. Ca devient un peu le combat des Newsgroups face au cinéma. Quand je suis allé à la soirée Prince à edimbourg l'an dernier, j'ai eu l'occasion d'aller deux fois au ciné et j'ai été surpris de voir qu'avant chaque film, en tout cas dans le cinéma où je suis allé, il y a un clip d'1 ou 2 minutes qui dit en gros que des personnes cherches ces films (actuellement à l'afiche au ciné) sur dvd mais que l'image est plus petite, de moins bonne qualité (couleurs sombres parfois), son pas tjrs très bien capturé, et ce clip se termine par le slogan "Cinema, it's the experience that counts !". Une autre 'info' est que ces dvd screener sont aussi un commerce. Jusqu'à l'an dernier, à côté de l'aéroport d'Edimbourg, chaque dimanche il y avait un marché avec des rangées de vendeurs de dvd pirates screener. En général, on pouvait trouver les films en dvd une semaine avant leur sortie au cinéma au Royaume-Uni. De mémoire c'est £10 le dvd (15 euros) et 3 dvd pour le prix de 2. Mais, il parait que c'était un commerce qui marchait très bien ! Il y a aussi des vendeurs de logiciels pirates, logiciels trouvés sur e-mule etc etc ... Comme quoi, contrairement à ce qu'on pourrait croire, ces choses ne circulent pas que sur Internet ....
Avatar de l’utilisateur
PrinceFrance
Official Member
Official Member
 
Messages: 1231
Inscrit le: 27 Juil 2003
Localisation: In a large room with no light

Messagepar Betakaroten99 » 14 Février 2006, 16:39

Les screeners c'est sûr c'est vraiment débile. Se gacher le plaisir en regardant un film en qualité médiocre juste pour le voir avant tout le monde... No Comprendo. Un dvd rippé c'est autre chose...
Mais je ne faisais pas spécialement référence à ça. Même un vrai dvd, regardé sur un minuscule écran il me semble que ça doit pas être fameux...
Betakaroten99
Official Member
Official Member
 
Messages: 560
Inscrit le: 26 Août 2005
Localisation: La planète mauve

Messagepar Gyzmo » 14 Février 2006, 17:38

Betakaroten99 a écrit:un vrai dvd, regardé sur un minuscule écran il me semble que ça doit pas être fameux...


Blanche Neige et les 7 nains ça passe pas trop mal

:oops: :oops: 8)
Avatar de l’utilisateur
Gyzmo
Official Member
Official Member
 
Messages: 3105
Inscrit le: 02 Sep 2002
Localisation: Paris

Messagepar Betakaroten99 » 14 Février 2006, 18:55

Gyzmo a écrit:
Betakaroten99 a écrit:un vrai dvd, regardé sur un minuscule écran il me semble que ça doit pas être fameux...


Blanche Neige et les 7 nains ça passe pas trop mal

:oops: :oops: 8)

Nan... Blanche Neige tout court. Les nains on les voit plus :lol:
Betakaroten99
Official Member
Official Member
 
Messages: 560
Inscrit le: 26 Août 2005
Localisation: La planète mauve

Messagepar Gyzmo » 14 Février 2006, 19:17

T"exagères là ! Même sur un petit écran j'ai bien vu le pull orange de Prince sur Beautiful loved and blessed

Je te soupconne parfois d'être un peu excessif
Avatar de l’utilisateur
Gyzmo
Official Member
Official Member
 
Messages: 3105
Inscrit le: 02 Sep 2002
Localisation: Paris

Messagepar Moi » 07 Mars 2006, 15:00

La liscence globale ne sera pas mise en place. Le ministre a revu sa copie.
Mieux vaut régner en enfer qu'être esclave au paradis-John Milton
Avatar de l’utilisateur
Moi
Official Member
Official Member
 
Messages: 2502
Inscrit le: 24 Nov 2005
Localisation: Novillars (Doubs)
fan depuis: 1993

Messagepar JpweB » 28 Juillet 2006, 11:24

Au terme d'une épopée rocambolesque, la loi DADVSI arrive à son terme avec la décision du Conseil Constitutionnel, dernier recours pour faire entendre raison l'UMP et son passage en force. Et autant dire que le résultat est ubuesque.

En clair, on a la pire loi possible, que ce soit pour le consommateur (vous payez pour une copie privée que les auteurs peuvent définir comme étant égale à 0, vous etes bloqués par le matériel qui peut vous etre imposé sans moyen de contourner les protections, et si tu télécharges illegalement, c'est prison et 300 000 euros d'amende- la mesure de riposte graduée ayant été ejectée par le conseil constitutionnel), les développeurs de logiciel libres multimédias (interdiction de contourner des drm, meme à des fins d'interoperabilité -impossibilité de lire un dvd sous linux car Decss casse les mtp par exemple- ou alors payer une somme prohibitrice aux createurs de protection pour avoir la source permettant sa mise en place, ce que les dev du libre ne peuvent se permettre..), les developpeurs de logiciels de partage (tout logiciel de partage peut etre considéré comme etant illegal, vu qu'il permet aussi de partager du contenu illegal... meme msn :) ).

Bref, bienvenue en Chine en ce qui concerne les libertés numériques.
We are the New Power Forum !
Avatar de l’utilisateur
JpweB
Administrateur
Administrateur
 
Messages: 3249
Inscrit le: 23 Avr 2002
Localisation: Somewhere over the rainbow
fan depuis: 1987

Messagepar Moi » 28 Juillet 2006, 12:50

JpweB a écrit:Bref, bienvenue en Chine en ce qui concerne les libertés numériques.



Vive la france !
Mieux vaut régner en enfer qu'être esclave au paradis-John Milton
Avatar de l’utilisateur
Moi
Official Member
Official Member
 
Messages: 2502
Inscrit le: 24 Nov 2005
Localisation: Novillars (Doubs)
fan depuis: 1993

Messagepar Gyzmo » 28 Juillet 2006, 14:26

Moi a écrit:
Vive la france !


Je vais encore faire mon sourcilleux sur ce bien cher pays : 1. France prend une majuscule. 2. Pourquoi tjs tourner en ridicule son pays pour tout et rien ? L'ensemble de nos voisins ne sont ni pires ni meilleurs : les Italiens ont eu Berlusconi, les opérations "mains propres" puis "pieds propres", des lois sur l'audiovisuels, ou même constitutionnelles, absolument surréalistes ; les Espagnols ont l'Estatut; les Anglais ont le Sun, le Daily Mirror, un réseau ferroviaire et un système de santé d'un autre siècle, les Beckham; les Allemands des réformes stupéfiantes; les Américains Bush, des "villes sanctuaires" fermées au monde comme des bases militaires, le politiquement correct et j'en passe, etc... Désolé mais chaque pays a son truc qui débloque ! Quel besoin d'écrire ironiquement "vive la France" à propos d'un simple texte si mauvais soit il ? ;-)

Pour revenir au texte, ça n'est effectivement pas une bonne Loi. Au fil des modifications, plus personne n'y a rien compris. Autant, certaines Lois dites de compromis peuvent être bonnes, autant celle ci ne l'est pas : il n'y a aucune ligne directrice évidente. Or, une Loi qui n'est ni comprise ni claire n'est pas appliquée. Il ne reste plus qu'à attendre la prochaine loi... en 2007
Avatar de l’utilisateur
Gyzmo
Official Member
Official Member
 
Messages: 3105
Inscrit le: 02 Sep 2002
Localisation: Paris

Messagepar JpweB » 28 Juillet 2006, 14:39

Le probleme c'est que ce n'est plus une loi de compromis. Elle ne l'etait déjà plus en revenant du Senat, et encore moins de la CMP (qui n'avait de paritaire que le nom). Mais ce coup ci c'est le pompon.

Comme tu le dis : une mauvaise loi n'est pas une loi appliquée. On va donc bien rigoler d'ici peu je pense, quand les tribunaux crouleront sous les porcedures pour "delit de contrefacon volontaire".

Enfin bon, le soucis n'est pas trop pour moi, ou pour toi, ou pour tout ceux qui maitrisent un tant soit peu un ordinateur. On sait très bien encoder un disque "protégé" (çà prend dix minutes, avec un ou deux logiciels qui vont bien). Non, le soucis c'est pour le consommateur "lambda", qui ne comprendra pas pourquoi sa musique achetée légalement sur iTunes ne peut etre lue par son balladeur mp3 "machin chose", ou pourquoi il ne peut ecouter son disque sur son ordi ou dans sa bagnole. Et là je ne parle que du coté musique. mais tu sais très bien que les enjeux sont d'un autre ordre : le verouillage et la mise en captivité de tout le marché du contenu "culturel".
We are the New Power Forum !
Avatar de l’utilisateur
JpweB
Administrateur
Administrateur
 
Messages: 3249
Inscrit le: 23 Avr 2002
Localisation: Somewhere over the rainbow
fan depuis: 1987

Messagepar Moi » 28 Juillet 2006, 14:47

Gyzmo a écrit:
Moi a écrit:
Vive la france !


Je vais encore faire mon sourcilleux sur ce bien cher pays : 1. France prend une majuscule. 2. Pourquoi tjs tourner en ridicule son pays pour tout et rien ? L'ensemble de nos voisins ne sont ni pires ni meilleurs : les Italiens ont eu Berlusconi, les opérations "mains propres" puis "pieds propres", des lois sur l'audiovisuels, ou même constitutionnelles, absolument surréalistes ; les Espagnols ont l'Estatut; les Anglais ont le Sun, le Daily Mirror, un réseau ferroviaire et un système de santé d'un autre siècle, les Beckham; les Allemands des réformes stupéfiantes; les Américains Bush, des "villes sanctuaires" fermées au monde comme des bases militaires, le politiquement correct et j'en passe, etc... Désolé mais chaque pays a son truc qui débloque ! Quel besoin d'écrire ironiquement "vive la France" à propos d'un simple texte si mauvais soit il ? ;-)

Pour revenir au texte, ça n'est effectivement pas une bonne Loi. Au fil des modifications, plus personne n'y a rien compris. Autant, certaines Lois dites de compromis peuvent être bonnes, autant celle ci ne l'est pas : il n'y a aucune ligne directrice évidente. Or, une Loi qui n'est ni comprise ni claire n'est pas appliquée. Il ne reste plus qu'à attendre la prochaine loi... en 2007


Eh Gyzmo, c'était juste une blague stupide ! Vois pas le mal partout. Ceci dit, je dit ça sans méchanceté.
Dernière édition par Moi le 28 Juillet 2006, 15:16, édité 1 fois au total.
Mieux vaut régner en enfer qu'être esclave au paradis-John Milton
Avatar de l’utilisateur
Moi
Official Member
Official Member
 
Messages: 2502
Inscrit le: 24 Nov 2005
Localisation: Novillars (Doubs)
fan depuis: 1993

Messagepar JpweB » 28 Juillet 2006, 15:13

We are the New Power Forum !
Avatar de l’utilisateur
JpweB
Administrateur
Administrateur
 
Messages: 3249
Inscrit le: 23 Avr 2002
Localisation: Somewhere over the rainbow
fan depuis: 1987

Messagepar ANOTHERLOVEROFHIM » 28 Juillet 2006, 15:28

Fallait bien résoudre le problème du chomage...ben ouais avec autant d'internautes illégaux qui sauront pas payer l'amende de trois cent mille euros, va falloir
renforcer les effectifs de police,
construire des commissariats,
fabriquer des paniers à salade,
construire des prisons,
embaucher des matons,
faudra nourir tous ces prisonniers, donc y faudra autoriser les OGM...

:?



Garçon, un Xanax s'il vous plaît :!:
Avatar de l’utilisateur
ANOTHERLOVEROFHIM
Official Member
Official Member
 
Messages: 816
Inscrit le: 01 Juin 2003
Localisation: Din ch'Nord

Messagepar Gyzmo » 28 Juillet 2006, 15:46

JpweB a écrit:Comme tu le dis : une mauvaise loi n'est pas une loi appliquée. On va donc bien rigoler d'ici peu je pense, quand les tribunaux crouleront sous les porcedures pour "delit de contrefacon volontaire".


Justement. Au titre des conséquences ubuesques de celle loi, le ministère de la culture a déjà annoncé qu'il entendait saisir son collègue Garde des Sceaux "afin que les poursuites soient orientées vers les cas les plus graves". Pffff... Ce qui me rassure (à peine) c'est qu'aucun de nos voisins ne semble avoir véritablement trouvé la solution la plus équilibrée et la plus adaptée à la compléxité du problème. C'est déjà ça ;-)

Ah tiens, à titre accessoire, au sujet de l'interopérabilité. Au cours de la discussion du texte, Washington avait fait part de son désaccord quant aux dispositions sur l'interopérabilité. Avec bientôt 2 "champions nationaux" sur ce marché depuis l'annonce de Zune, je suis curieux de savoir quelle serait leur position.

Moi a écrit:Eh Gyzmo, c'était juste une blague stupide ! Vois pas le mal partout. Ceci dit, je dit ça sans méchanceté.

Un peu "facile" comme réponse non ? ;-) Ceci étant, il n'y avait aucune méchanceté non plus dans ma remarque ;-) Je ne pense pas "voir le mal partout". C'est juste une certaine sensibilité sur le sujet où pour un rien on lit "quel pays de merde" ou ton ironique remarque. Alors d'accord il faudrait être aveugle pour prétendre que tout va bien. Mais à l'inverse, ça devient usant cette auto dénigrement quasi-automatique, même si à tes yeux c'était anodin et lancé "comme ça". A mes yeux, ça ne semble au contraire pas si anodin. C'est mon humble avis et je l'exprime sans aucune animosité, vraiment.

ANOTHERLOVEROFHIM a écrit:faudra nourir tous ces prisonniers, donc y faudra autoriser les OGM...

:lol: :lol: :lol:
Avatar de l’utilisateur
Gyzmo
Official Member
Official Member
 
Messages: 3105
Inscrit le: 02 Sep 2002
Localisation: Paris

L'industrie du disque trébuche sur la stratégie Web de NIN

Messagepar sim theury » 14 Mai 2007, 14:13

Un article intérréssant sur les méthodes de promo du dernier NIN et sur un type de CD original.

L'industrie du disque trébuche sur la stratégie Web de Nine Inch Nails

Par Arnaud Devillard, 01net.



C'est le dernier fait d'armes en date de la Recording Industry Association of America (RIAA), qui représente les grandes maisons de disques (Universal, Warner, Sony BMG...). Elle a menacé des internautes qui ont publié sur leurs blogs des morceaux en avant-première du dernier album de Nine Inch Nails (NIN), Year Zero. Sauf que là, elle s'est un peu pris les pieds dans le tapis. Puisque c'est le groupe de rock industriel américain lui-même qui avait essaimé certains MP3, dans le cadre d'une sorte de jeu de pistes, dûment pensé, sur le Web. Retour sur cette curieuse histoire.

Quelques semaines avant la sortie officielle de Year Zero, le 17 avril, des chansons se sont mises à circuler sur Internet, notamment sur des blogs. Ni une ni deux, la RIAA met en œuvre sa stratégie habituelle : expédier aux internautes pris en flagrant délit de mise à disposition illégale, des lettres de mise en demeure, leur demandant de retirer les fichiers. Au risque, sinon, de faire l'objet de poursuites judiciaires.

Stratégie virale

Le blog musical Idolator.com se fait ainsi épingler par l'industrie du disque. Et un certain Christoph Boecken, étudiant allemand de 25 ans, qui diffusait en streaming un titre sur son blog, reçoit lui aussi un courrier de la part d'Universal, maison de disque de NIN. Il doit, comme le raconte le numéro de mai 2007 du magazine américain Rolling Stone, retirer le morceau et payer 670 dollars (environ 500 euros).

Mais un mois plus tard, ce même Christophe Boecken reçoit un nouveau courrier d'Universal : la major du disque a commis une erreur confesse-t-elle. Elle rend l'argent à l'internaute. Et l'invite même à un concert de NIN et à rencontrer le groupe.

Pourquoi ce revirement ? Tout simplement parce que ces titres, publiés un peu partout sur la Toile, ont été mis en circulation par le groupe lui-même, dans le cadre d'une stratégie promotionnelle virale assez alambiquée. Et qui a donc apparemment complètement dépassé la RIAA.

Selon le magazine Billboard, NIN a commencé par laisser des indices dès le mois de février, notamment sur des t-shirts du groupe. Les fans ont compris qu'il fallait aller sur Internet et ont découvert divers sites (iamtryingtobelieve.com, bethehammer.net, anotherversionofthetruth, etc). Tout un monde virtuel occulte mis en place par Nine Inch Nails, recréant en ligne l'univers de l'album à venir, mâtiné de paranoïa, d'anticipation politique à la George Orwell, de théorie du complot, etc.

Des clés USB trouvées lors de concerts

NIN est ensuite parti en tournée pour promouvoir l'album. A ce moment-là, dans des salles de concerts où passait le groupe, des fans ont trouvé des clés USB contenant des liens vers les sites, mais aussi des morceaux inédits en MP3. Des titres du disque à venir. Une idée de Trent Reznor lui-même, leader de Nine Inch Nails.

Un fan raconte ainsi avoir trouvé une clé dans les toilettes du Coliseum à Lisbonne avec la chanson My Violent heart. A Manchester, quelqu'un a eu droit à In the twilight. A Barcelone, une autre clé USB était livrée avec Me I'm not. Certaines clés ont même été découvertes scotchées à des barricades.

Le jeu de piste a continué, avec un numéro de téléphone imprimé sur un T-shirt, qui permettait d'écouter un extrait du premier single, ou avec une bande-annonce intrigante sur yearzero.nin.com. Effet immédiat, et escompté : les fans se sont mis à mettre en ligne ces fichiers et à se les échanger. Jusqu'à ce que la RIAA s'en mêle, par erreur.

Depuis, les internautes se déchaînent contre la représentante des majors du disque américaines, l'accusant de ne définitivement rien comprendre à rien, de ne pas savoir s'adapter et de mettre des bâtons dans les roues de ses propres artistes.

Le CD mutant de Nine Inch Nails

Passée la phase de promotion, les fans de Nine Inch Nails ne sont pas au bout de leurs surprises. Les acheteurs de l'album ont pu constater, en ouvrant le boîtier, que le disque était noir. Après l'avoir retiré de leur platine, suite à une première lecture, ils ont récupéré un CD... blanc ! La teinte noire provisoire laissant apparaître sur le disque d'étranges lignes de codes.

Le site Tech Amok a réussi à les traduire et a ainsi pu aboutir à un nouveau site Web caché, exterminal.net. Il y est question de surveillance, de liberté, d'emprisonnement. D'après le site, c'est une forme de réponse de Nine Inch Nails, qui ne s'est pas exprimé officiellement sur cette affaire, à la RIAA. On y trouverait également une nouvelle chanson, qui n'est pas sur l'album.
Dernière édition par sim theury le 15 Mai 2007, 17:38, édité 1 fois au total.
sim theury
Administrateur
Administrateur
 
Messages: 6098
Inscrit le: 08 Août 2002
fan depuis: 1989

Messagepar herve » 14 Mai 2007, 14:32

je sais pas si cet album est de qualité mais la promotion surement
Avatar de l’utilisateur
herve
Official Member
Official Member
 
Messages: 874
Inscrit le: 10 Jan 2003
fan depuis: 1984

Messagepar vincent » 14 Mai 2007, 15:23

Si. NIN retourne à des ambiances "broken" / "the downward spiral" et après la parenthèse "with teeth", ça fait du bien de retrouver NIN à ce niveau.
vincent
Official Member
Official Member
 
Messages: 21
Inscrit le: 28 Mars 2006
Localisation: poitiers

Messagepar cherylin71 » 15 Mai 2007, 15:38

très bonne idée de promo !!!
Avatar de l’utilisateur
cherylin71
Official Member
Official Member
 
Messages: 468
Inscrit le: 25 Mars 2006
Localisation: st germain du bois

Messagepar Purple_Prince » 15 Mai 2007, 17:35

Vraiment excellent, y'a vraiment de quoi conquérir du monde avec des stratégies comme ça, en tout cas j'adore ces idées, beacoup d'artistes devraient en prendre de la graine !
Avatar de l’utilisateur
Purple_Prince
Official Member
Official Member
 
Messages: 464
Inscrit le: 20 Sep 2006
Localisation: Paris

Messagepar Moi » 15 Mai 2007, 18:36

Eh bien, je trouve ce genre de promo excellent et originale. Je vais aller jeter une oreille sur ce nouvel album.
Mieux vaut régner en enfer qu'être esclave au paradis-John Milton
Avatar de l’utilisateur
Moi
Official Member
Official Member
 
Messages: 2502
Inscrit le: 24 Nov 2005
Localisation: Novillars (Doubs)
fan depuis: 1993

Messagepar Gyzmo » 25 Novembre 2007, 16:58

Puisque le "débat" n'a pas cessé depuis, un UP avec ces "questions/réponses" sur le site de Rue89.
Je ne suis pas certain que les conclusions de l'"accord" préparé par Olivennes soient à la hauteur des enjeux (même si c'est à ce jour un "point étape").

Pour autant, la mauvaise foi de certains posteurs du site et surtout leur ignorance -assez symbolique de la position démagogique d'une majorité de gens sur la question- est stupéfiante ! Un seul exemple : "si j'enregistre la radio ou la TV c'est légal, si je télécharge sur internet c'est plus légal". Réponse (d'une évidence confondante) : "la radio et les diffuseurs TV paient les ayants droits !" Et oui... Quand on sait pas, on s'informe et ensuite on formule un avis, pas l'inverse.
La quasi totalité des questions ou objections sont dans ce registre...
Avatar de l’utilisateur
Gyzmo
Official Member
Official Member
 
Messages: 3105
Inscrit le: 02 Sep 2002
Localisation: Paris

Messagepar chane » 25 Novembre 2007, 17:07

Intéressant, merci Gyzmo.
A voir sur le même sujet (inépuisable):
http://www.ecrans.fr/A-l-abordage-du-piratage,2660.html
"En fait on n'est pas vraiment en 2010... on est en 1010"
- Prince -
Avatar de l’utilisateur
chane
Official Member
Official Member
 
Messages: 2317
Inscrit le: 25 Mai 2007
Localisation: Normandie
fan depuis: 1984

Messagepar JpweB » 25 Novembre 2007, 22:54

Je n'ai pas lu le rapport d'etpes d'Olivennes, et j'en ai entedu vaguement parler à la radio, donc je ne me pronomcerai pas sur le contenu de maniere exhaustive. Par contre, je regrette que le gouvernement ai décidé de ne voir - encore une fois - qu'un coté du problème. Confier la reflexion au patron de la Fnac (vendeur de disque, de supports vierges et de contenu telechargeable - avec drm), c'est un epu comme demander un rapport sur l'envirronement aux constructeurs de voitures...
We are the New Power Forum !
Avatar de l’utilisateur
JpweB
Administrateur
Administrateur
 
Messages: 3249
Inscrit le: 23 Avr 2002
Localisation: Somewhere over the rainbow
fan depuis: 1987

Messagepar Gyzmo » 25 Novembre 2007, 23:01

Justement, cette objection lui a été faite. Et quoiqu'on pense de sa réplique, il y répond dans l'article pointé ci-dessus

(en gros que par rapport à la structure de son CA, le disque et les dvd représentant aujourd'hui 10% et les produits hi-tech bcp plus, à la limite c'est plus à son avantage aujourd'hui de vendre du high-tech qui servira aussi à pirater que de défendre le disque et le dvd).

Histoire de faire dans la provoc (de toutes façons, je lui le seul à pas taper sur l'ambulance alors je grossis), confier une mission à un acteur de la filière me semble bien plus malin que de la confier à mon boucher !

Je suis sûr que si on l'avait confié à une association de consommateurs, personne n'aurait mouffeté ;-)

Encore une fois, je ne défendais pas spécialement ce rapport mais plutôt l'indigence intellectuelle de la quasi totalité des objections qui sont mentionnées sur le site. De la même manière, je trouve que les "medias" nous ont tellement pompé le mou avec un discours démago au possible que la quasi totalité des gens désormais ne pensent plus sur la question et reproduisent un discours libertaro-utopiste et finalement bien égoïste, bref des rengaines le plus souvent ridicules mais surtout proche du degré zéro de l'intelligence.

Dans ce débat, je crois que c'est essentiellement ça qui me désole. Résultat : ces crétins qui veulent gloutonner du skeud et des pop-corn movies se font, sans même s'en rendre compte, les alliers objectifs de grands groupes informatiques ou internet ou de télécommunication dans ce qui semble désormais pendre au nez si on continue dans cette voie, à savoir revenir sur une avancée qu'on doit à Beaumarchais : le droit d'auteur. Bref, demain tout le monde touchera une part sauf les artistes. Super !

Il y a peut être une reflexion sereine et équilibrée à adopter sans tomber ni dans un camp ni dans l'autre. Tu fustiges l'industrie (je ne l'ai jamais défendu en soit), je fustige les crétins qui prônent un "tout gratuit" qui finira tous par nous retomber sur la geulle quand on ne pourra plus écouter qu'une blondasse ménopausée ou des pappys sur le retour financés par je ne sais qui, de la chaine de supermarché au vendeur de (mauvais) café
Avatar de l’utilisateur
Gyzmo
Official Member
Official Member
 
Messages: 3105
Inscrit le: 02 Sep 2002
Localisation: Paris

Messagepar Zen2003 » 28 Novembre 2007, 15:46

Moui alors sachant que la FNAC est le pire magasin de disque de la planete... personellement, je les considere comme responsable en partie du téléchargement illégal... pourquoi ?

Pas plus tard qu'hier m'en vais à la FNAC Montparnasse pour acheter l'édition Collector de la remasterisation d'Oxygene de Mr Jarre, et par la meme occas, le nouveau Kylie Minogue... Ca va on ne peut pas dire que Jarre soit un artiste underground qui ne vend pas de disque non ?

Bon déja, quand je vois Jarre en variété française et Guetta en musique electronique ca me fait un peu mal aux oreilles, (tout comme Indochine d'ailleurs, quand on voit les daubes qu'ils osent mettre en Rock Français) mais bon, passons.

Je prends mon Kylie, direction Jarre... l'édition simple... ok, 1ere vendeuse, je demande, réponse "ah ben non, c'est tout ce qu'on a reçu, faut "peut etre" regarder dans les DVD"... visiblement elle ne savait même pas qu'il y avait le collector Cd/DVD.... Direction DVD... nada....
L'instinct, je demande à l'autre vendeuse, elle regarde sur son ordi... "ah ben oui, on en a, on en a même vendu".... ok tres bien, vous en avez, ou ?
Elle va voir à la reserve... et revient broucouille ! "Les vendeurs qui ont fait la mise en rayon reviennent à 15h"... ouais ben je bosse excusez moi hein...

Allez, je vais faire un tour coté rock, coté lettre D, coté bac Duran Duran .... 4 exemplaires de l'édition simple de RCM, même pas en présentoir (je les ai mis moi meme du coup lol) et RIEN D'AUTRES ! ! même pas le Best Of, nada.
Je regarde quelques artistes à droite à gauche, le désert de gobie.

Bref, dégouté, j'ai déposé le Kylie dans un coin et suis reparti les mains dans les poches, arrivé chez moi, internet, recherche et hop... téléchargement.
Alors je suis un passioné de musique, donc j'acheterai ces 2 disques... mais d'autres ?

Le téléchargement est un Faux probleme. D'ailleurs la plupart des pays laisse tomber l'arsenal légal au fur et à mesure.

De plus... comment lutter contre le téléchargement quand les artistes eux même joue avec : Prince et la mise à dispo de Guitar & P.F.U.nk , De/Vision et leur dernier single Flavour Of The Week, Manu Chao et son dernier single itou, Radiohead et sa vaste opération sur le dernier album, Terence Trent D'Arby (Sananda Matreya pour les intimes) qui met des albums complets en D/L... comment expliquer aux gens que dans certains cas, oui et d'autres non ?

Le Peer To Peer, de plus, permet quelque part, que des décennies de musique perdurent et se retransmettent. Des collectionneurs qui ont rippé leur collections de Vynil introuvables dans le marché permettent ainsi de retrouver de vrais trésors.

Le probleme de l'industrie de la musique :
1/ le prix. Payer encore plus de 20, voire 30 € des CDs qui reveviennent à même pas un Cent à produire
2/ Comment faire vendre des disques lorsque seul 10 titres ont le droit à un matraquage radiophonique
3/ quand on ne signe plus d'artiste, je ne vois pas comment on peut vendre des disques
4/ Faut être clair... la qualité musicale s'est effondrée. On est à des années lumières du degré de créativité des 50's, 60's, 70's et 80's !
5/ multiplication des offres de loisirs : DVD, ordinateur & internet, Téléphone portable, consoles de jeux.... Par contre, les salaires n'ont pas été multiplés par 100 ! Je suis parent et le budget loisir n'est pas extensible à l'infini, il faut donc faire des choix
6/ Prix des places de concerts : quand on s'est payé un concert à 60, 80, voire plus de 100€, comment peut on s'étonner qu'on vende moins de disque qu'à l'époque où les places étaient entre 15 & 20€ ? ?


L'industrie musicale est une industrie arrogante & prétencieuse qui se regarde le nombril et ne se remet pas une seule seconde en cause.

Vous imaginez si demain les ventes de Coca Cola, de Levi's ou de Danone se cassaient la figure et qu'on décide de poursuivre en justice ceux qui n'achetent plus ces produits ? ? ??

Non. Toute industrie quand elle voit ses ventes décliner se remet en cause, étudie la qualité de ses produits, sa politique de prix, de marketing... toute sauf celle de la musique !

Quand je vois le travail (ou plutot le manque de travail) honteux des maisons de disques sur leurs artistes (pas de promo) comment se plaindre ?

Pour finir (javais prévenu que j'étais bavard LOL), je suis musicien et internet et le téléchargement nous ont permi de survivre et de nous faire connaitre à l'international, comme beaucoup d'autres artistes.
Quant à mon émission webradio, les 3/4 des maisons de disques ignorent totalement les webradios. Je diffuse 40 titres par semaine, ma radio paie la sacem, je ne vais quand meme pas acheter 40 albums par semaine pour en plus faire leur promo, leur faire vendre des disques et faire le boulot des labels !
J'achete autant que je peux, mais oui, j'en télécharge une grande partie.
Zen2003
Official Member
Official Member
 
Messages: 18
Inscrit le: 27 Nov 2007

Messagepar Gyzmo » 07 Janvier 2008, 21:31

JpweB a écrit:...(interdiction de contourner des drm, meme à des fins d'interoperabilité)...

La question semble se régler d'elle même (petit à petit) : http://www.lemonde.fr/web/depeches/0,14 ... -37,0.html

Ouf, c'est pas trop tôt (et oui, je ne suis pas tjs dans la peau de l'avocat du diable : les DRM, c'était un truc crétin puisque c'était détourné par les geeks avant que les fichiers non-protégés soient tout autant diffusés dans les heures qui suivaient. Ca ne faisaient donc chier que ceux qui achetaient : un comble)

Allez, encore un effort les derniers, ou c'est le bonnet d'âne.

Et puis tant qu'on y est, faites comme Barbara Hendrix ou certains répertoires en classique : proposez le choix (même en payant) entre le FLAC (ou tout autre format non destructif ou pas trop) et le mp3 !

[désolé zen2003, je n'ai pas rebondi sur ton post. Juste une petite remarque : je ne crois pas que le sujet était sur la Fnac. De même, pour les qualités respectives des enseignes, je ne crois pas que la Fnac soit "le pire". Même si la qualité des réf dispo et du conseil a bcp baissé, on n'est pas encore au niveau du disque vendu en grande surface !
Quant aux magasins eux mêmes -y compris les bons- ils ne sont pas non plus responsables de ce qui est encore pressé ou pas.
De même, pour connaître qqs personnes à la fnac ou d'autres enseignes, ils ne sont pas tous nuls, loin de là. Le métier, comme bcp d'autres, à évolué, aussi pour répondre à l'évolution, à bien des égards dommageable, de nos sociétés.
En effet, ils deviennent de plus en plus des "magasiniers" chargés des commandes, réassorts, mais aussi des "ranges-disques" à cause des connards de clients qui sont pas foutus de remettre ce qu'ils ont pris à l'endroit où ils l'ont trouvé.
Franchement, les mecs qui souvent sont des passionnés -avec qui nous avons été nombreux il y a qqs années à avoir des échanges très enrichissants- sont pas forcément heureux de cette évolution. Mais, malheureusement, ça devient à peu prêt partout pareil, sauf dans le luxe, et encore...
Bref, à part ça, j'ai lu avec bcp d'intérêt tes propos, que je peux parfois partager ou qui sont souuce de reflexion]
Avatar de l’utilisateur
Gyzmo
Official Member
Official Member
 
Messages: 3105
Inscrit le: 02 Sep 2002
Localisation: Paris

Messagepar JpweB » 07 Janvier 2008, 21:47

Y'a du mieux en effet. Mais on est pas encore au summum non plus... effectivement du FLAC ou au moins du mp3 à 256 / 320 serait pas un luxe pour un achat numerique.

Enfin bon, ce qui me fait rigoler, c'est que soit disant le telechargement etait un frein à la vente des cds. Alors faudra m'expliquer pourquoi le dernier Radiohead caracolle en tete des ventes de cds alors qu'il etait en telechargement quasi gratuit depuis 2 mois...


Concernant la FNAC :

J'y suis allé à midi. Je voulais me payer un petit Elvis Costello, edition Rhino (double cd avec l'album remaster et un album de rareté, dans un boitier normal, et pas les nouvelles reeditions deux fois plus cheres...). Pas un seul Cotello. Ni de vieilles editions, ni des Rhino, ni les nouvelles !!! Que dalle ! Par contre, j'ai trouvé le Peter Von Poehl à 7 euros, alors que l'album etait jamais en rayon depuis 6 mois, et que les rares fois ou je l'ai vu, il etait affiché à 20euros...
We are the New Power Forum !
Avatar de l’utilisateur
JpweB
Administrateur
Administrateur
 
Messages: 3249
Inscrit le: 23 Avr 2002
Localisation: Somewhere over the rainbow
fan depuis: 1987

Messagepar Gyzmo » 07 Janvier 2008, 22:23

JpweB a écrit:Enfin bon, ce qui me fait rigoler, c'est que soit disant le telechargement etait un frein à la vente des cds. Alors faudra m'expliquer pourquoi le dernier Radiohead caracolle en tete des ventes de cds alors qu'il etait en telechargement quasi gratuit depuis 2 mois...

:lol:
Franchement, sur cette remarque Jpweb, t'es limite de mauvaise fois

Qui n'a pas dans son entourage des cops (ou des potes parfois) qui ne téléchargent jamais mais qui achètent de temps à autres LE ou LES disques qu'elles ont vu dans tous leurs mag ou entendu à peut prêt partout ? (bon, les mêmes ne téléchargent pas mais demandent régulièrement qu'on leur fasse des sélections de musique sympa parce que même venir chez un pote avec une clé USB semble insurmontable).

Bref, effectivement, rien que la semaine dernière, j'ai autour de moi 4 cops qui n'ont jamais téléchargé un fichier de leur vie, qui savaient, pour l'avoir lu et même pour en avoir discuté, qu'elles pouvaient télécharger légalement le Radiohead, et gratuitement si elles le souhaitaient, qui n'en avaient rien fait mais qui, parce que c'est pratique et que c'est un objet, un acte d'achat, ont acheté le CD. Les mêmes qui n'en acheteront que 3 à 4 par an.

Or, ce "type" d'acheteur, assez semblable finalement au prototype des "adultes" qui n'achètent également que les "têtes de gondoles" ou ce dont on parle dans les diners, n'a jamais représenté le gros des ventes, puisqu'on sait tous que les 15/30 sont le gros des troupes de "consommateurs" de musique et qu'eux téléchargent désormais massivement.

Non, vraiment, t'es de mauvaise foi sur ce coup :D

(Les filles du forum qui me connaissent savent qu'il ne s'agit pas d'une remarque machiste -j'ai montré plus d'une fois que ce n'était pas mon genre.
Mais de même que tous les hommes ne sont pas des porcs, à l'inverse, toutes les filles ne sont pas aussi musicalement curieuses que les plus éminentes du forum...
Même avec cette réserve, je vais me faire taper dessus. Il n'est qu'à penser à Lodger -quelle Femme- qui s'est fait ouspiller lorsqu'elle a eu le malheur d'écrire que les filles n'étaient pas toutes au taquet sur la curiosité musicale)
Avatar de l’utilisateur
Gyzmo
Official Member
Official Member
 
Messages: 3105
Inscrit le: 02 Sep 2002
Localisation: Paris

Messagepar JpweB » 07 Janvier 2008, 23:10

J'ai du mal à saisir ton raisonnement... si ce type d'acheteur ne représente pas le plus gros des consommateurs, comment peut il provoquer une vente masssive d'albums qui par ailleurs a été telechargé des millions de fois...
We are the New Power Forum !
Avatar de l’utilisateur
JpweB
Administrateur
Administrateur
 
Messages: 3249
Inscrit le: 23 Avr 2002
Localisation: Somewhere over the rainbow
fan depuis: 1987

Messagepar Gyzmo » 08 Janvier 2008, 00:59

JpweB a écrit:J'ai du mal à saisir ton raisonnement... si ce type d'acheteur ne représente pas le plus gros des consommateurs, comment peut il provoquer une vente masssive d'albums qui par ailleurs a été telechargé des millions de fois...

Mais parce que tout est relatif mon cher jpweb.

C'est pas juste une réplique, c'est vrai : t'as vu les chiffres des 1ers des ventes chaque semaine ?! C'est hallucinant tellement c'est merdique et ça ne cesse de baisser. A titre perso, je m'en fou un peu. Je compare juste ceux qui achètent/ceux qui ont-écoutent.

Et ce ratio est différent sur certaines têtes d'affiche qui ont également une part des cibles qui vont acheter non négligeable par rapport à ceux qui télécharge. En tous cas un ratio supérieur à d'autres artistes/CD.

Le plus stupéfiant est finalement l'écart entre les, disons 3 ou 4 1ers, et les suivants (certaines semaines, c'est entre le 1er et le 2è qu'on a des abimes).

A la fin de l'année, j'ai équarquiller les yeux en lisant les chiffres énormes d'Olivia Ruiz en me disant "hein,,les gens achètent encore des disques" ? Puis, finalement en voyant ceux de Rose ou de Daphné (qui sont aussi des succès, relatifs, en terme non seulement d'impact mais aussi de ventes), j'ai encore plus halluciné : les ventes TOTALES (à date) d'un succès français comme Rose ou Daphné sont aujourd'hui presque équivalentes aux ventes SEMAINE d'un blockbuster comme Noir Désir au début de la crise du disque (à savoir "Des visages des figures").

Bon, ce n'est ni l'heure ni l'endroit de développer des questions qui sont finalement plus sociologiques que strictement commerciales (c'est bcp plus passionnant à observer) dans le comportement face à la musique. Mais, et c'est mon seul propos ici, ce comportement me semble bcp plus complexe qu'une simple histoire de "majors" en combat contre de pseudo revendications libertariennes. ;-)

C'est con parce qu'autour d'un verre ou dans un contexte plus propice, je ne suis pas loin de penser qu'on pourrait, à défaut d'être d'accords (ce n'est pas le but ultime et nous ne le serions sans doute pas), au moins se comprendre un peu mieux. Ces histoires, même si elles parlent en apparence d'un aspect frivole pour certains (la culture) sont finalement au coeur de tellement de choses (je ne vais pas convaincre quelqu'un comme toi là dessus). En tout cas, ce sont des reflexions souvent ressorties avec des amis, aux divers point de vue,,et que j'ai plaisir à échanger également avec des gens comme toi, même si on cherche un peu tout les 2 la p'tite bête (toi par exemple, t'achète encore des disques ? il tombe pas du ciel -pas plus que ceux téléchargés, si ? j'exagère pour le propos et espère que tu perçois mon sourire)

Faut dire qu'en me plaçant dès le départ en avocat du diable, je me suis collé des boulets tout seul.

Pis c'est fatiguant les forums sur des sujets sérieux : bcp plus que d'échanger en parlant et écoutant. Et même bcp plus que le courrier, ou bcp plus que n'importe quel écrit avec des gens qu'on connait
Avatar de l’utilisateur
Gyzmo
Official Member
Official Member
 
Messages: 3105
Inscrit le: 02 Sep 2002
Localisation: Paris

Messagepar JpweB » 08 Janvier 2008, 01:24

Pour te dire, je ne telecharge pas de musique, vu que j'ai une miserable connexion à 56ko. :) Quand je peux, je récupere des trucs au taf, mais j'ai tellement de disque à la maison que je ne me sens pas de telecharger comme un malade... J'ai bien récupéré deux trois trucs, comme le Milk and Honey, ou Lux aeterna de Sheller. Mais je préfère l'objet disque, alors je les achete. Pour le Shheller par exemple, j'attend d'avoir assez de thunes pour me payer le coffret d'ou est tiré ce premier album introuvable autrement. Ceci dit, je n'ai aucun scrupule à telecharger quand je veux découvrir un truc, vu que généralement j'achete derrière... C'est i plus ni moins que l'évolution de la bonne vieille cassette qu'on se faisait dans les 80's, et cc'est comme ça que j'ai découvert les Beatles, les Floyd, Kraftwerk ou Jaques Loussier.

Ce qui m'emmerde par contre, c'est le discours à la con des Majors qui consiste à dire que puisqu'on telecharge, on achete pas de disques, et que le telechargement est l'unique responsable de la degringolade des ventes. Tout le monde (et toi le premier je pense), sait très bien que les raisons sont multiples et ne sauriaent se résumer à ce seul facteur.
We are the New Power Forum !
Avatar de l’utilisateur
JpweB
Administrateur
Administrateur
 
Messages: 3249
Inscrit le: 23 Avr 2002
Localisation: Somewhere over the rainbow
fan depuis: 1987

Messagepar walleum » 08 Janvier 2008, 01:53

Pour anglophones uniquement, une étude very high level commandée par le gouvernement canadien

File-sharing is good for Big Music

Earlier today, Industry Canada, a ministry of the federal government, released a surprising study of peer-to-peer file-sharing on the music industry.

The study is called The Impact of Music Downloads and P2P File-Sharing on the Purchase of Music: A Study for Industry Canada, and was written by Birgitte Andersen and Marion Frenz, of the Department of Management at the University of London in England.

Its conclusion: P2P file-sharing does not put downward pressure on purchasing music, as the music industry has insisted for years. In fact, it does just the opposite: It tends to increase music purchasing.

What?

This is, after all, a study released with the blessings of the federal government, not some self-serving poll commissioned by the music industry.

And this is from the same federal government that has indicated it wants to upset the balance that is so necessary to good copyright law to fall in line with what music and Tellywood industry lobbyists want.

The study said that in Canada, for every 12 P2P downloaded songs, music purchases increased by 0.44 CDs.

That means, the study’s authors say, “downloading the equivalent of approximately one CD increases purchasing by about half of a CD.”

Moreover, the authors said they were “unable to find evidence of any relationship between P2P file sharing and purchases of electronically delivered music tracks [such as iTunes].”

The study concluded that about half of all P2P tracks were downloaded because individuals wanted to hear songs before buying them or because they wanted to avoid purchasing the whole bundle of songs on the associated CDs. Another quarter were downloaded because they were just not available in music stores.

The study said that the effect of a 1 per cent increase of downloading songs that were not available in stores was associated with nearly a 4 per cent increase in CD purchases, which suggests that people are really interested in buying CDs that the recording industry is not interested in promoting.


Needless to say, industry lobbyists will dismiss the study immediately; they have invested far too much time, money and effort mounting an intense campaign against the effect of the Internet on their businesses. (...)
Pour ceux et celles qui voudraient approfondir, voici les 60 pages de l'étude en .pdf.

Je suis encore loin d'avoir tout lu mais c'est très intéressant.
Dernière édition par walleum le 08 Janvier 2008, 01:58, édité 1 fois au total.
Nobody broke your heart, you broke your own because you can't finish what you start
Avatar de l’utilisateur
walleum
Official Member
Official Member
 
Messages: 2182
Inscrit le: 20 Sep 2002
Localisation: Côte Atlantique

Messagepar Gyzmo » 08 Janvier 2008, 01:56

Ben tu vois qu'on arrive à trouver un terrain d'entente (j'ai pas dit qu'on était d'accord, ce n'est d'abord pas le cas et surtout je ne veux pas t'embrarasser :wink: non juste un "terrain d'entente")

Le discours des majors t'emmerde. Moi il me fait pisser de rire (ou plutpot de pitié) depuis 7 ou 8 ans lorsqu'il est univoque.

De même, le discours "anti-major" (surtout sur un forum de Prince où tout de même, restons sérieux ! Ils les a fait ses disques, mais c'est lui qui les as financés, promus ? etc... enfin bref, je le suis attentivement dans son combat mais ne le rejoints qu'avec de grandes résèrves), donc le discours anti-major sans autre argument que "c'est des cons qui exploitent et l'artiste et l'auditeur", tout aussi univoque -voire débile profond- me fait gerber.

Et je sais que tu n'es pas de ceux qui tienne ce discours univoque aussi crétin que l'autre mais aussi (comme tu le rappelles) que tu achètes ce que tu aimes.

Quand j'écrivais toute à l'heure que c'était pas forcément malin de se poser en avocat du diable, j'avais pas totalement tort : je post tout à l'heure un truc en disant "ouf, y'en a un de plus qu'a compris que les DRM c'est merdique et contre-productif. et puis vivement qu'ils se mettent tous à proposer le choix entre flac et le mp3".

Bref, une satisfaction et un souhait dont je suis presque sûr qu'on les partage toi et moi et bcp d'autres ici et on met 4 ou 5 posts à s'en rendre compte en tournant autour d'autres pots tout ce temps ;-)

A la prochaine ? :lol:

Cheers !
Avatar de l’utilisateur
Gyzmo
Official Member
Official Member
 
Messages: 3105
Inscrit le: 02 Sep 2002
Localisation: Paris

Messagepar Gyzmo » 08 Janvier 2008, 02:00

walleum a écrit:Je suis encore loin d'avoir tout lu mais c'est très intéressant.

Merci Walleum

Je vais m'y coller dès que possible
Avatar de l’utilisateur
Gyzmo
Official Member
Official Member
 
Messages: 3105
Inscrit le: 02 Sep 2002
Localisation: Paris

Messagepar Gyzmo » 12 Janvier 2008, 13:42

Le nouvel album de Saul Williams en téléchargement : Trent Reznor et Saul Williams font leurs comptes

Ca me rappelle que je n'ai pas encore parlé de cet album qui est, de loin , l'objet sonore non indentifié de l'année. Mais est-ce une surprise avec Saul Williams ?

En parlant d'hallu, à noter également que Trent Razor a aussi lancé un concours de remix du dernier album de N.I.N. Jusque là, rien de nouveau. Sauf que là, l'ensemble des pistes est dispo. Ce qui donne des loops de 5', des fichiers d'effets, de bruits d'1', des lignes ou bout de voix en veux-tu en voilà etc... le tout donnant tout de même plus d'un giga de données.
Avatar de l’utilisateur
Gyzmo
Official Member
Official Member
 
Messages: 3105
Inscrit le: 02 Sep 2002
Localisation: Paris

Messagepar Gyzmo » 15 Mars 2008, 02:09

Jp (et d'autres) peut être qu'un truc va nous mettre d'accord :

Tu l'auras compris, je ne supporte pas les arguments démagos de la presse et des crétins (dont tu n'es pas) à l'encontre des "majors" (entre guillemets car dès qu'un label, même à 2 doigts de la faillite, même avec 8 salariés à peine, décroche un succès il passe aux yeux des crétins et de la presse dans la catégorie des "majors", arf arf... retour à la démagogie).

Bref

Depuis longtemps, à mes yeux, l'économie du disque ressemble à celle de la plupart des produits alimentaires, à savoir qu'entre le producteur initial et le consommateur final, un certain nombre d'intermédiaires, plus ou moins légitimes, prélèvent (cela légitimement puisque le système les fait exister) leur com.

Je ne cite aucune filière alimentaire précise (même si j'en ai une en tête qui sent quand on y touche) puisque sur un forum public, on ne va pas risquer de se prendre une douille d'une Fédé pro...

Bref

Iam, avec un titre que je trouve musicalement très moyen*, résume l'affaire dans les 3 mots d'un titre : Coupe le cake

*n.b : je reste correct sur le titre à tel point que je vais noter l'effort sur les effets secondaires, même si, à l'instar de la réplique légendaire d'un avocat -que je retraduis- à qui on faisat remarquer qu'il avait été "éloquent" répondait "je n'ai donc pas été aussi bon puisque ça c'est vu", certains effets du de ce titre sont outranciers et donc au même niveau de xxx que la gloablité du titre.

Pour des "effets" signifiants et fins en hip-hop, écoutez, je vous propose un truc que j'aiidéjà posté ici Abstract Rude - Stop biting
Dernière édition par Gyzmo le 15 Mars 2008, 02:41, édité 1 fois au total.
Avatar de l’utilisateur
Gyzmo
Official Member
Official Member
 
Messages: 3105
Inscrit le: 02 Sep 2002
Localisation: Paris

Messagepar Vincent2Paris » 15 Mars 2008, 02:39

Image

Bravo !
Avatar de l’utilisateur
Vincent2Paris
Official Member
Official Member
 
Messages: 7896
Inscrit le: 19 Oct 2007

Messagepar Gyzmo » 15 Mars 2008, 02:42

Bien vu :wink:

(Et Walleum, y fait quoi ?!!!)
Avatar de l’utilisateur
Gyzmo
Official Member
Official Member
 
Messages: 3105
Inscrit le: 02 Sep 2002
Localisation: Paris

Messagepar 2gether » 19 Juin 2008, 10:34

:? C'était dans le Ouest France du Mercredi 18 juin ...

Image
Avatar de l’utilisateur
2gether
Official Member
Official Member
 
Messages: 1518
Inscrit le: 26 Avr 2005
Localisation: lorient

Messagepar JpweB » 19 Juin 2008, 10:51

Mais bon, comme toujours, la loi a - ou aura- cinq (dix?) ans de retard sur les pratiques et les techniques.

EDIT :

Je ne peux résister à la tentation de citer une déclaration de notre Maitre à tous, Pascal HommeDeCouleur, suite à la question suivante concernant la non apllicabilité (c'est francais ça?) des mesures de la nouvelle loi, vu qu'elle vise les personnes qui mettent à disposition en France.

Question a écrit: On sait qu'aujourd'hui il n'y a plus de frontières. Si par exemple quelqu'un a 150 millions de titres sur un disque dur, je sais pas moi, dans un autre pays, à l'autre bout du monde, on pourra, nous, le télécharger, et sans rien avoir sur le disque dur.


Et la réponse de notre Winner :

Pascal Nègre a écrit:Ça ne se passe pas comme ça. C'est-à-dire que, Dieu merci, c'est pour ça que le Peer-to-Peer fonctionne, c'est que quand vous cherchez un titre, Dieu merci, il est pas très loin de chez vous. Parce que si vous allez le télécharger au Japon, avant que vous atteigniez le Japon et qu'il revienne, vous allez mettre trois jours avant de le télécharger. Et clairement on l'a vu nous, quand à un moment donné, on a fait fermer un certain nombre de serveurs sur Emule, on a vu que pendant une semaine, c'était beaucoup plus long pour télécharger et beaucoup plus compliqué. Donc voilà.


:lol:

Avec des mecs aussi pointus comme conseiller et donneur d'ordre, c'est sur que le débat va avancer et les solutions etre adéquates...
We are the New Power Forum !
Avatar de l’utilisateur
JpweB
Administrateur
Administrateur
 
Messages: 3249
Inscrit le: 23 Avr 2002
Localisation: Somewhere over the rainbow
fan depuis: 1987

Messagepar walleum » 28 Novembre 2008, 16:03

Et là je n'hésite pas à le dire : BÂTARDS


Le site d’échange de musique Soulseek attaqué par la Sacem et la SCPP


Les représentants des majors et des auteurs ont décidé de s’attaquer à un symbole de l’échange de fichiers musicaux en portant plainte contre les éditeurs du logiciel Soulseek.

Forts de la récente décision du tribunal de grande instance de Paris s'estimant compétent pour traiter sa plainte posée contre les éditeurs des logiciels de peer-to-peer Vuze (ex-Azureus), Shareaza et LimeWire, la Société des producteurs de phonogrammes français (SCPP) se sent pousser des ailes. La SCPP a décidé d'amplifier sa lutte contre le piratage, qui ferait tant de tort à l'industrie culturelle.

Accompagnée de la Sacem, la SCPP a donc, selon nos confrères de PC Inpact, décidé de porter plainte contre Soulseek. Tout un symbole en fait, car ce logiciel est non seulement l'un des plus anciens utilisé pour l'échange de fichiers musicaux, mais qu'il s'accompagne d'un fort esprit communautaire, notamment parce qu'il permet de converser entre utilisateurs et de se regrouper par affinités musicales. D'ailleurs, l'une des utilisations les plus importantes qui en est généralement faite constitue en la distribution légale de musique indépendante, qui ne passe par aucun autre réseau. On y trouve également énormément d'enregistrements hors commerce comme des lives et quelques inédits.

D'un point de vue technique, il s'agit d'un logiciel de peer-to-peer dit "mono-source" puisque le téléchargement s'effectue depuis un seul fichier et non pas depuis des dizaines de morceaux répartis chez plusieurs utilisateurs. Ce qui ne l'empêche pas de tomber sous le coup de la loi Dadvsi qui veut punir ceux qui se permettent « d'éditer, de mettre à la disposition du public ou de communiquer au public, sciemment et sous quelque forme que ce soit, un logiciel manifestement destiné à la mise à disposition du public non autorisée d'oeuvres ou d'objets protégés ». Et les avertissements publiés en page d'accueil du site de Soulseek ne peuvent rien y changer. (EP)


http://www.cnetfrance.fr/news/internet/soulseek-justice-sacem-scpp-39385018.htm
Nobody broke your heart, you broke your own because you can't finish what you start
Avatar de l’utilisateur
walleum
Official Member
Official Member
 
Messages: 2182
Inscrit le: 20 Sep 2002
Localisation: Côte Atlantique

Messagepar Pat_06 » 17 Décembre 2008, 12:53

Est ce que quelqu'un suit de près les nouvelles dispositions sur la riposte graduée ? Sont elles applicables au 1er janvier ? Les téléchargements faits par des sites comme megaupload sont ils visés ?

:?: :?: :?:
Une étoile brille environ 30 millions d'années. Prince était une méga star, nous sommes donc tranquilles.
Avatar de l’utilisateur
Pat_06
Official Member
Official Member
 
Messages: 1791
Inscrit le: 24 Jan 2005
Localisation: Morbihan
fan depuis: 1989

Messagepar MarySharon » 09 Mai 2009, 19:58

Quelqu'un sait il si la loi Hadopi a déjà pris effet? (même si elle n'est pas encore promulguée)
MarySharon
Official Member
Official Member
 
Messages: 1667
Inscrit le: 11 Août 2002

Messagepar bobafett42 » 09 Mai 2009, 20:14

L’Europe étourdit Hadopi

Le Parlement européen a voté, hier à Strasbourg, contre la riposte graduée.

«Un jour historique pour la démocratie européenne» et «une nouvelle claque pour Sarkozy et le gouvernement français !» Pour l’eurodéputé socialiste Guy Bono, les mots ne sont pas trop forts pour qualifier l’adoption, à très large majorité (407 pour, 57 contre), de l’amendement 138 par le Parlement européen. Il faut dire que le texte revient de loin.

trouvé sur Libération.fr

http://www.liberation.fr/medias/0101565 ... dit-hadopi

d'après ce que j'avais pu comprendre la lois est pas passé dans le sens que voulais le gouvernement.
bobafett42
Official Member
Official Member
 
Messages: 145
Inscrit le: 22 Mars 2009

Messagepar missjay23 » 09 Mai 2009, 20:27

J'ai juste entendu dire que les fournisseurs ne pourraient pas couper l'accès Internet sans une décision de justice.
The angel on my shoulder starts coaching
Avatar de l’utilisateur
missjay23
Modérateur
Modérateur
 
Messages: 1041
Inscrit le: 21 Déc 2008
Localisation: In my skin !
fan depuis: hOTsUmM3r 2008

Messagepar MarySharon » 09 Mai 2009, 20:36

Merci à vous deux.

Cependant certaines précisons ne seraient pas de refus. Comme le fait de savoir quel type de télechargement est vraiment visé (comme l'a spécifié Pat_6)
MarySharon
Official Member
Official Member
 
Messages: 1667
Inscrit le: 11 Août 2002

Messagepar bobafett42 » 09 Mai 2009, 20:48

MarySharon a écrit:quel type de télechargement est vraiment visé (comme l'a spécifié Pat_6)


en effet il n'ya pas assez de précision, la priorité seras t-elle sur les personnes partageant comme le P2P (emule, torrent etc..) ?
bobafett42
Official Member
Official Member
 
Messages: 145
Inscrit le: 22 Mars 2009

Assemblée nationale vote le texte contre le piratage interne

Messagepar satisfied » 12 Mai 2009, 19:35

L'Assemblée nationale vote le texte contre le piratage internet
la riposte graduée est quasiment en place
les bootlegs passeront ils de la main a la main a nouveau?
Sauront ils faire la difference avec du telechargement légal (lotusflow3r ou autre)?
Les providers vont ils jouer le jeu?
Quels alternatives pour nous autres collectionneur d un contenu qui n est pas censé exister?

RAHHH
GRRRRRR
Avatar de l’utilisateur
satisfied
Official Member
Official Member
 
Messages: 157
Inscrit le: 20 Juil 2007
Localisation: paris

Messagepar thebeautifu1one » 12 Mai 2009, 19:53

C'est une excellente chose ... en fait 8O Imagine que tu es boulanger et que tout le monde vient se servir gratos dans ta boutique. Je sais, ça fait un peu vieux con mais pourtant...

Tb1
thebeautifu1one
Official Member
Official Member
 
Messages: 3488
Inscrit le: 18 Nov 2005
fan depuis: 1984

Messagepar satisfied » 12 Mai 2009, 19:57

thebeautifu1one a écrit:C'est une excellente chose ... en fait 8O Imagine que tu es boulanger et que tout le monde vient se servir gratos dans ta boutique. Je sais, ça fait un peu vieux con mais pourtant...

Tb1

oui sauf que je ne connais pas de disquaire qui vends les articles que bcp d'entre nous recherche.
Avatar de l’utilisateur
satisfied
Official Member
Official Member
 
Messages: 157
Inscrit le: 20 Juil 2007
Localisation: paris

Messagepar raphy » 12 Mai 2009, 20:03

on va vite calmer le sujet ...

D'abord ce n'est pas uen news princiere donc ca bouge dans communauté
ensuite ce sera locké ce soir .. debattons en sur le chat ou ailleurs.

pour plusieurs raisons :

1) il y a des centaines de milliers de sites pour débattre du sujet
2) desolé satisfied mais le problème de la loi va au dela de notre petit confort perso lié a Prince... et le fait d'etre éventuellement contre devrait etre motivé par autre chose que par "puis récupérer 3 b**ts"
3) tb1 je partage ton point de vue sur le besoin de proteger les artistes. Mais la solution apporté est naze
4) a titre perso j'en ai par dessus la tete de ce debat.. surtout que j'y ai "professionnellement" participé plus que je ne l'aurai souhaité.

Merci :)
Avatar de l’utilisateur
raphy
Administrateur
Administrateur
 
Messages: 4165
Inscrit le: 17 Avr 2002
Localisation: Paris

Messagepar JpweB » 12 Mai 2009, 20:33

Discutons en ffectivement sur le chat, mais juste pour répondre à un truc :

thebeautifu1one a écrit:C'est une excellente chose ... en fait 8O Imagine que tu es boulanger et que tout le monde vient se servir gratos dans ta boutique. Je sais, ça fait un peu vieux con mais pourtant...

Tb1


Voler une baguette, c'est soustraire un bien. Copier, c'est multiplier un bien. Non seulement tu ne retire rien à la personne, mais en plus tu crée une unité supplémentaire. Tout ça pour dire que la baguette du boulanger n'a tout simplement pas le même statut qu'un fichier dématérialisé. Vouloir comparer des objets martériels à quantité finie avec des objets immatériels à quantité par essence infinie, c'est juste un non sens.
We are the New Power Forum !
Avatar de l’utilisateur
JpweB
Administrateur
Administrateur
 
Messages: 3249
Inscrit le: 23 Avr 2002
Localisation: Somewhere over the rainbow
fan depuis: 1987

Messagepar sim theury » 14 Mai 2009, 22:16

http://www.zinfos974.com/10-antidotes-a ... a5765.html

10 antidotes anti-Hadopi
[1] [2] [3] [4] [5]
Notez

Alors que le pays sombre dans une très grave crise économique, la priorité de nos gouvernants .... c'est HADOPI. Les principes de base de la Démocratie étant bafoués, mon obéissance citoyenne s'arrête ici.
Afin de vous préparer à la résistance face à l'arrivée de ce virus totalitaire nommé HADOPI, vous trouverez ci-dessous les 10 premiers antidotes.
N'hésitez pas à les compléter en rajoutant en commentaires vos propres solutions.

Antidote n°1 : Ne pas avoir peur
HADOPI prévoit, en vitesse de croisière, 10.000 emails d'avertissement par jour. Sachant qu'au moins 5 millions de français utilisent le P2P régulièrement, vous recevrez donc un email d'avertissement tous les 500 jours soit tous les ....16 mois. Sachant que les compteurs HADOPI sont remis à 0 tous les 6 mois. Vous pouvez dormir tranquille ... PC allumé bien sur.

Antidote n°2 : Contester systématiquement
Votre contestation est nulle car non prévue dans cette "loi". Contestez quand même. Réponses possibles au mail ou à la lettre :
- vous n'avez pas Internet,
- vous ne comprenez pas leur email,
- Satan a piraté votre Wifi,
- si ce n'est pas Satan, c'est son frère, ou sa sœur, ou les 2,
- quelqu'un utilise votre adresse IP,
- vous ne téléchargez jamais, il s'agit d'une erreur,
- vous n'êtes pas un numéro, ni une adresse IP,
- ce n'est pas votre IP mais celle du voisin (donnez un nom),
- à cette date là, vous étiez en vacances en Espagne (insérez des photos),
- demandez leur si le mail vient bien de HADOPI car vous avez peur du phishing,
- vous ne voulez pas achetez leur produit car vous avez déjà un Hadopi chez vous,
- etc ....
Aucun système administratif ne peut faire face à 20.000 contestations par jour : 10.000x2 car vous n'oublierez pas de contester par 2 mails séparés: 1 mail pour contester, 1 mail pour confirmer la contestation voire un 3eme pour leur demander s'ils ont bien pris en compte vos mails ... etc.
La prévention c'est important : Contestez même si vous n'avez pas reçu de mails. Essayez d'être aussi cons qu'eux, il y a encore de la marge.

Antidote n°3 : Voter aux prochaines élections et ce jusqu'au retrait de cette «loi» :
Votons et catapultons les, loin, très loin, là-bas, sur la Lune. Par courtoisie, envoyez un email à votre député fautif pour l'informer que vous ne renouvellerez pas son CDD, ainsi que celui de ses collègues, à l'occasion des prochaines élections. http://www.laquadrature.net/wiki/HADOPI ... pute_HOWTO

Antidote n°4 : Changer d'adresse IP
Pourquoi ne prendriez-vous une adresse IP du Canada, des Seychelles ou d'ailleurs, en passant par un serveur proxy gratuit anonyme? C'est gratuit, simple, et légal : http://linuxmanua.blogspot.com/2009/03/ ... nutes.html

Antidote n°5 : Le Streaming
Vidéo http://www.google.fr/search?source=ig&h ... 54&=&q=vidéo+streaming&btnG=Recherche+Google&meta=lr%3D&aq=2&oq=vidéeo http://www.lexpansion.com/economie/actu ... 76816.html

Antidote n°6 : La Musique en ligne
http://linuxmanua.blogspot.com/2008/06/ ... ue-en.html http://www.mindoverflow.fr/2009/03/cont ... -secondes/

Antidote n°7 : Le P2P crypté
Vous trouverez ci-dessous 12 liens sympas. Ma préférence va à Imule. Cela ressemble beaucoup à Emule. Pourquoi changer les habitudes?
http://batou.e3b.org/wordpress/index.ph ... ralisation
http://batou.e3b.org/wordpress/index.ph ... ralisation
http://fr.wikipedia.org/wiki/IMule
http://www.imule.i2p.tin0.de/
http://www.clubic.com/telecharger-fiche ... imule.html
http://www.i2p2.de/ http://www.korben.info/freenet-07-se-tr ... rknet.html
http://www.numerama.com/forum/index.php?showforum=83
http://www.korben.info/oneswarm-telecha ... onyme.html
http://www.korben.info/peer2me-un-resea ... atuit.html
http://www.numerama.com/magazine/12404- ... onyme.html
http://www.lexpansion.com/economie/actu ... 56259.html

Antidote n°8 : Les sites de stockage en ligne
http://sylvaindrapau.com/moteur-de-rech ... e-partage/
http://rapidshare.com/
http://www.megaupload.com/?c=tools
http://www.megaupload.com/?c=tools

Antidote n°9 : Neutralisation du Logiciel Espion d'HADOPI
Vous ne souhaitez pas que l'Etat espionne vos communications? Néanmoins, mettre sur son PC le logiciel espion d'HADOPI sera quasi obligatoire si vous souhaitez vous disculper en cas d'erreur. Voici la solution : VirtualBox permet de faire tourner un 2ème système d'exploitation sur son PC. Autrement dit, il créé un second PC virtuel sur votre PC. Installez VirtualBox et enfermez y le mouchard d'HADOPI. Celui-ci sera donc bien installé sur votre PC et n'enregistrera rien du tout. Vous avez donc les moyens de vous disculper en cas d'accusation.
http://fr.wikipedia.org/wiki/Virtualbox
http://www.clubic.com/telecharger-fiche ... albox.html
http://doc.ubuntu-fr.org/virtualbox

Antidote n°10 : Propagez massivement ces antidotes.
sim theury
Administrateur
Administrateur
 
Messages: 6098
Inscrit le: 08 Août 2002
fan depuis: 1989

La loi Hadopi censurée par le Conseil constitutionnel

Messagepar Vincent2Paris » 11 Juin 2009, 00:49

Le Conseil constitutionnel a censuré les pouvoirs de sanction de l'autorité créée pour lutter contre le piratage sur internet, infligeant un camouflet à Nicolas Sarkozy et aux artistes qui l'ont soutenu.
http://fr.news.yahoo.com/4/20090610/tts ... 02f96.html
Avatar de l’utilisateur
Vincent2Paris
Official Member
Official Member
 
Messages: 7896
Inscrit le: 19 Oct 2007

Messagepar sim theury » 25 Octobre 2009, 19:23

http://www.numerama.com/magazine/14203- ... space.html

Warner Music empêche un artiste de mettre sa musique sur MySpace

Un artiste, anciennement sous contrat avec Warner Music, a souhaité mettre en ligne sur son MySpace un de ces plus fameux titres qui avait connu un petit succès au début des années 90. Or, en découvrant la diffusion du morceau sans contrepartie financière, la major a contacté MySpace pour lui demander de retirer le titre en question. Une mesure prise sans vérifier effectivement que le contrat était expiré depuis un moment.

Au début des années 90, Edwyn Collins avait connu un certain succès avec la chanson "A Girl Like You". Pendant les années qui suivirent, Edwyn Collins signa un contrat avec différents labels pour vendre sa musique au plus grand nombre. Or, quinze ans plus tard, l'artiste a pensé que cela pourrait être une bonne chose de partager librement et gratuitement sa musique sur MySpace. Il ne se doutait sans doute pas encore des difficultés qu'il aurait pour diffuser son propre morceau.

Or, si un artiste sous contrat est pieds et poings liés, ce n'est pas le cas d'Edwyn Collins. En effet, tous les contrats passés avec l'industrie musicale ont expiré depuis un petit moment. Alors, quand sa manager - et accessoirement sa femme - a appris qu'il essayé de transgresser les règles du copyright en vigueur sur MySpace, elle n'en revenait pas. "C'est assez effrayant" a-t-elle écrit sur son blog. "J'ai contacté MySpace pour savoir quel était donc ce copyright qu'Edwyn violait" en essayant de mettre sa propre musique sur son espace personnel.

Lorsque Warner Music a constaté que le titre était anormalement accessible gratuitement et librement, le label s'est empressé de contacter MySpace pour lui sommer de retirer le morceau dès que possible. Or, à aucun moment ni Warner Music ni MySpace n'ont vérifié si les droits que possédaient effectivement la major à l'époque étaient encore valables aujourd'hui, regrette Grace Maxwell.

"MySpace n'est visiblement pas équipé pour faire face à une demande émanant d'une autre entité qu'un major" écrit ainsi la manager. MySpace penserait-il que seules les majors ont des droits ? Quoiqu'il en soit, Grace Maxwell a contacté l'un des avocats du label musical, celui-ci lui promettant bien entendu de résoudre rapidement le problème. Sans grande surprise, les mois passèrent et MySpace continua de bloquer la mise en ligne d'"A Girl Like You".

Pire encore, malgré l'expiration des différentes licences d'exploitation, plusieurs labels sont toujours en train de vendre - illégalement - les morceaux d'Edwyn Collins. En clair, différentes sociétés réalisent des profits en piratant sa musique des années après la fin des contrats liant le chanteur. Évidemment, le couple pourrait se lancer dans une longue bataille juridique, mais la manager semble résignée à cet état de fait et elle n'a vraiment pas envie de gâcher sa vie avec ça. "C'est ce qu'ils ont toujours fait" déplore-t-elle.

Les efforts de Warner Music pour empêcher le piratage de musique sont ridicules. Aller jusqu'à empêcher un artiste indépendant de partager sa propre musique sur MySpace est complètement fou. Pour la manager, il est clair que le problème ne vient pas des internautes, mais bien des labels qui sont de véritables "trafiquants". L'industrie du disque changera-t-elle un jour de modèle économique ? Grace Maxwell le souhaite, même si cela ressemble surtout à un vœu pieux.

En attendant, Edwyn a trouvé une solution de rechange pour diffuser sa musique. Elle s'appelle The Pirate Bay, IsoHunt ou encore Mininova.
sim theury
Administrateur
Administrateur
 
Messages: 6098
Inscrit le: 08 Août 2002
fan depuis: 1989

Messagepar lowikdelic » 09 Décembre 2009, 02:00

lowikdelic
Official Member
Official Member
 
Messages: 179
Inscrit le: 30 Juin 2004
Localisation: angers

Messagepar Purple-Jerome » 26 Mars 2010, 18:15

de la bonne et de la tres mauvaise nouvelle concernant l'importation de CD :

D’après Billboard.biz la maison de disque Universal Music Group est sur le point de mettre en place une nouvelle stratégie de prix, qui s’appellera « Velocity ». Le prix public conseillé pour les CD physiques Universal aux États-Unis descendrait à 6$, 7$, 8$, 9$ ou 10$. Soit entre 4,40€ et 7,35€ au taux de change actuel.

La major veut enrayer la baisse des ventes de CD aux États-Unis, qui ont chuté de 18,2% l’an dernier et de 19,7% en 2008. Pire encore, sur les 3 premiers mois de 2010 les ventes ont encore chuté de 15,4%. En fait, il se vendait en 2008 moitié moins de CD aux États-Unis qu’en 2000 (360,6 millions en 2008 contre 706.3 millions en 2000).

L’espoir de la major est que si les volumes remontent ils compenseront la baisse des prix, et entraineront les ventes d’albums « deluxe » qui rapportent plus à Universal. Le PDG de Universal Music Group Distribution a déclaré à Billboard : « Nous pensons que Velocity va vraiment donner une nouvelle vie au format physique ».

Cet espoir se base sur l’expérience de la chaine de magasins de musique TransWorld. Toutes les maisons de disques indépendantes et la plupart des majors (Warner Music a décliné l’invitation) ont baissé ces derniers mois le prix de leurs CD à 9,99$ dans une centaine de magasins. Les ventes ont alors doublé.

Universal annonce que le prix des albums numériques restera de son côté inchangé. Un CD physique sera alors moins cher qu’un album sur iTunes.

source: pcimpact


La tres mauvaise nouvelle dans tout ça c'est que le PDG d'Universal Music US a décidé de clairement et simplement interdire toute importation (et surtout exportation pour les grossistes) de produits Universal Music dans le reste du monde à partir de maintenant.

Pour éviter que l'Europe profite de cette baisse de prix, Il ne sera dorénavant plus possible de trouver le moindre import US du catalogue Universal. Aussi bien les nouveautés que le fond de catalogue (et tout support confondu).

Il y va evidement de meme pour Internet. Bientot il sera impossible d'acheter un disque sur Amazon.com par exemple car l'expedition hors des USA sera interdit

Les grossistes US hurlent leur mécontentement car vu que cette décision à pris effet immédiatement, toutes les commandes ont dû etre annulées. Même celles passez depuis longtemps.

Meme si l'import ne pèse au final pas bien lourd sur les ventes à l'année. Il est dommage de se dire qu'on ne pourra plus acheter les rééditions des James Brown, Isaac Hayes ou autre remaster Rhino.

Le pire est que les autres maisons de disques pourraient suivre le pas.

:evil:
"Be cool Rover... Don't bite nobody"
Avatar de l’utilisateur
Purple-Jerome
Modérateur
Modérateur
 
Messages: 3292
Inscrit le: 20 Avr 2002
Localisation: Paris
fan depuis: 1994

Messagepar jon shaft » 25 Avril 2010, 23:27

il suffira d'aller sur ebay se ravitailler :lol:
jon shaft
Official Member
Official Member
 
Messages: 100
Inscrit le: 24 Sep 2002

Messagepar chane » 25 Avril 2010, 23:32

C'est bizarre comme news ça...
d'abord ça s'appelle du boycotte et ça ne respecte pas les lois du libre échange.
Et ensuite j'ai acheté il y a une semaine une dizaine de disques sur Amazon.com... direct des USA.
C'est étrange cette news... tu as du nouveau?
"En fait on n'est pas vraiment en 2010... on est en 1010"
- Prince -
Avatar de l’utilisateur
chane
Official Member
Official Member
 
Messages: 2317
Inscrit le: 25 Mai 2007
Localisation: Normandie
fan depuis: 1984

Messagepar ronnie talks to francia » 26 Avril 2010, 00:16

Purple-Jerome a écrit:
Pour éviter que l'Europe profite de cette baisse de prix, Il ne sera dorénavant plus possible de trouver le moindre import US du catalogue Universal. Aussi bien les nouveautés que le fond de catalogue (et tout support confondu).


là où ils sont con c'est que c'est justement grâce à l'Europe et sa forte monnaie que les vendent pourraient passer du double au quadruple voire plus;ce serait même plutôt à l'Europe de s'y opposer pour protéger son propre marché ...

Je ne vois pas comment ça pourrait tenir, ce serait faire marche arrière à la mondialisation, et puis de toutes façons, personnellement , sur amazon (us) ,je n'achète que de "l'occaz", j'en ai en moyenne pour 7-12$ pour un CD très récent (sorti dans le mois) et parfois jusqu'à 0.01$ pour des anciennetés , le tout livré chez un contact aux US qui me fait suivre le carton ici pour moins de 20$ l'export d'une 20aine de CD.

ils feront quoi? ils ouvriront tous les colis de us postal pour vérifier s'il y a des CD dedans??
:roll:
Avatar de l’utilisateur
ronnie talks to francia
Official Member
Official Member
 
Messages: 4462
Inscrit le: 10 Juin 2007
Localisation: Erotic City
fan depuis: 1995

Re: L'actualité du marché musical (Peer2peer , lois....)

Messagepar Purple-Jerome » 14 Mai 2010, 19:16

pour l'instant ça ne touche qu'une partie du catalogue Universal, les retailers US ont tellement gueulésque du coup ils cherchent une solution...
"Be cool Rover... Don't bite nobody"
Avatar de l’utilisateur
Purple-Jerome
Modérateur
Modérateur
 
Messages: 3292
Inscrit le: 20 Avr 2002
Localisation: Paris
fan depuis: 1994

Re:

Messagepar GetWildHornyPony » 21 Juin 2010, 15:05

Gyzmo a écrit:Même avec cette réserve, je vais me faire taper dessus. Il n'est qu'à penser à Lodger -quelle Femme- qui s'est fait ouspiller lorsqu'elle a eu le malheur d'écrire que les filles n'étaient pas toutes au taquet sur la curiosité musicale)

Je ne connais pas trop Lodger (seulement qu'elle est fan de David Bowie et Prince), mais Purple Girl! En voilà une qui nous apprends des choses sur la musique/artistes/groupe! Elle aussi a une culture musicale bien riche! ;)
Avatar de l’utilisateur
GetWildHornyPony
Official Member
Official Member
 
Messages: 2624
Inscrit le: 16 Avr 2009
Localisation: Val d'Oise
fan depuis: 1984


Re: L'actualité du marché musical (Peer2peer , lois....)

Messagepar lowikdelic » 18 Octobre 2010, 17:10

est-il possible que quelqu'un copie colle cet entretien édifiant car je suis sur un réseau public et ça ne passe point. (Probablement à cause du vice dans le titre??)
Dans l'attente d'être édifié.
merci.
lowikdelic
Official Member
Official Member
 
Messages: 179
Inscrit le: 30 Juin 2004
Localisation: angers

Re: L'actualité du marché musical (Peer2peer , lois....)

Messagepar flop » 18 Octobre 2010, 17:29

UN CYNISME AMBIANT ET DES COLLÈGUES DE TRAVAIL INSUPPORTABLES
JB Wizz de Born Bad vomit la musique d’aujourd’hui
INTERVIEW : CLOVIS GOUX
PHOTOS : ESTELLE HANANIA



La première fois que j’ai entendu la voix de JB, c’était sur mon répondeur : un rockeur de banlieue éructait en exigeant une explication franche. J’avais écrit un papier dans un torchon où je disais le plus grand mal d’une de ses compilations. C’était pas malin : je m’imaginais déjà traîné sur le périph’ derrière une grosse cylindrée ou attaqué au cran d’arrêt dans un terrain vague par un loubard surgi d’une BD de Margerin. Au troisième appel, j’ai quand même fini par décrocher. Après une heure de discussion, l’affaire était réglée : loin d’être un bourrin, Jean-Baptiste s’avérait un passionné défendant bec et ongles une certaine esthétique du rock : celle, pure et dure, des origines. Quelques années ont passé, et Jean-Baptiste Guillot est toujours là. Il roule en Triumph et dirige l’un des meilleurs labels de rock au monde, Born Bad, sur lequel il a signé des groupes qui tuent – Frustration, Magnetix, Cheveu, Yussuf Jerusalem… – tout en continuant à sortir de temps en temps des ­compiles de merde (là, je déconne).

Vice : Tu n’as jamais eu envie de faire de la musique ?
JB Wizz : Si, je m’y suis essayé mais j’ai aucun talent pour ça, et j’aurais eu énormément de mal à accepter que ce que je faisais soit naze, il aurait fallu que ça soit tout de suite génial. J’ai fait de la guitare, je connais les accords, mais je suis pas bon non plus. Il y a plein de gens, avec ma voix gouailleuse, qui se sont projetés et qui pensaient que je ferais un excellent chanteur, mais j’aurais pas assumé d’être mauvais.

Tu aurais supporté d’être dans un groupe ?
Ouais carrément, quand j’étais plus jeune, j’ai tourné avec Jon Spencer pour l’album Plastic Fang, le dernier disque un peu important qu’il ait fait. Jon Spencer s’était imaginé que j’étais le meilleur DJ au monde – ce qui n’est pas faux, à l’époque j’étais un des rares mecs à passer du garage, du rockabilly ou des B.O. –, je faisais le warm-up et l’aftershow sur leur tournée en Europe. J’ai vraiment été dans l’intimité d’un groupe et là, tu te rends compte que c’est assez glauque, que ce n’est pas le pire métier du monde mais que ce n’est vraiment pas marrant d’être trimbalé de ville en ville, que les mecs ne font ça qu’à des fins alimentaires, qu’ils sont usés par les milliers de kilomètres, les concerts à répétition…

C’est finalement un taf comme un autre.
Pire, encore plus glauque, tu es complètement décérébré, ballotté de salle en salle, t’as des gens qui viennent te voir en hurlant et faut que tu sois disponible pour eux alors que t’as juste pas envie. Tu bouffes dans des caterings pourris tous les jours, tu sais même plus où tu es physiquement à force de faire des kilomètres. Ça m’a calmé. Les mecs du groupe, ils se parlaient même plus, les meufs mettaient des mots sur le tour bus, ils étaient tellement blasés qu’ils n’y prêtaient aucune attention. C’était l’usure. Ils avaient derrière eux dix ans au taquet, surmédiatisés. Ils étaient juste prisonniers de leur statut de Jon Spencer Blues Explosion où tu es obligé de continuer parce qu’il y a plein d’enjeux. Et puis quoi faire d’autre ? Mais DJ, ça doit être encore pire, tu les vois partir avec leur valise, faire leur set de quatre heures à six heures du matin dans des boîtes pourries… Pff.

À la différence près qu’ils se font beaucoup plus de thunes que les groupes…
Effectivement, dans le rock tu bosses pour la gloire. Avec Born Bad, je suis bien placé pour savoir que les groupes font des milliers de kilomètres à l’année et que ça leur rapporte rien. Faut être ultra motivé : tu sais pas où tu vas, tu te tapes 800 bornes aller, 800 bornes retour pour faire un concert devant 50 personnes, bouffer un taboulé en boîte, dormir par terre dans le salon de l’organisateur – et tout ça payé 300 euros en sachant que t’as 100 euros de péage, 100 euros d’essence et 40 euros de casse-dalle. C’est la culture du rock, de ­l’underground. Les gens dans l’electro n’accepteraient jamais ça, ils ont toujours été trop privilégiés.

Marche ou crève.
Ouais, j’ai de la chance avec les groupes du label, ils n’ont aucune exigence. Dernièrement, on a fait des concerts à Bordeaux sur une fête énorme de 2 000 personnes. On est arrivés, c’était la canicule, on n’avait rien à boire ni à bouffer et les mecs n’ont pas gueulé. 1 200 bornes dans le week-end pour boire de la flotte chaude, c’est juste la honte. Les mecs de Frustration, certains ont dans les 45 ans et ils continuent à dormir dans des sacs de couchage parce qu’ils ne sont pas qu’un groupe, ils sont des acteurs de cette scène-là, ils con­naissent les contraintes de l’économie de l’underground. L’idée c’est pas de gagner de l’argent, c’est que personne n’en perde. Après, ils pourraient réagir comme tous les enculés lambda et dire « chacun sa merde ».

C’est dur de se faire respecter dans ce circuit ?
Non. Parce que quand tu as Frustration ou les Magnetix devant toi, tu n’as pas vraiment envie de faire le malin. Tu vas juste te faire latter. Ce sont des durs à cuire qui en ont vu de toutes les couleurs et ils ne vont pas se laisser faire. Les incidents ont lieu dès que tu sors du circuit alternatif, qui est un circuit de fans, des mecs lambda de Reims ou de Chartres qui se mettent en quatre pour venir te faire jouer. Il y a une cause com­mune et ça c’est hyper important : c’est la grande famille du rock ’n’ roll !

Born Bad est aujourd’hui un label à la mode, ça ne t’emmerde pas trop ?
Non, parce que j’oblige les gens à venir à moi et que je ne fais rien de mon propre chef pour aller vers eux. Le seul truc un peu pute que je fais, ce sont les soirées On Ice à la patinoire où on fait cette chose un peu clinquante, un peu facile, pour briller dans d’autres sphères. Mais sur le reste il n’y a aucune concession. C’est un truc qu’on m’a longtemps reproché mais maintenant les gens se sont habitués. Ça sert à rien d’aller trois semaines en studio claquer 15 000 euros pour vendre 1 200 CD au lieu de 1 000. La mode, je sais qu’elle est volage. J’aurais 20 balais, je pourrais me laisser griser par les articles qui sortent sur moi dans la presse, mais après quand tu sais comment ça fonctionne, ça démystifie tout. C’est juste une énorme machine qu’il faut nourrir en contenu. Comme je fais quelque chose avec un fort caractère artistique, dans le consensus ambiant c’est normal que je suscite de l’intérêt. Je sais déjà, c’est écrit, que dans trois ou quatre ans j’intéresserai moins les gens.

T’as eu des propositions de publi-reportages dans la presse musicale ?
Il y a beaucoup de magazines qui vont te parler d’articles et dans la journée qui vient tu as un mec de la régie pub qui t’appelle. Quand tu veux vraiment avoir du rédactionnel, c’est tacite qu’à un moment donné il faut dépenser un peu d’argent dans le magazine. Pour Yussuf Jerusalem, un mensuel musical voulait faire un article mais comme j’ai envoyé chier la régie pub, il n’y a pas eu de papier, du coup je n’ai que des chroniques dans ce canard. C’est un tabou de le dire, c’est informel, mais tu sais très bien que pour accéder à un certain volume de rédactionnel il va être de bon ton d’effectuer un troc : des sous contre de la visibilité. Mais vu les difficultés que rencontre la presse, je trouve pas ça très choquant sauf quand ça devient récurrent, et là c’est rédhibitoire. La loi « pas de pognon, pas d’article », là, c’est lourd.

Perso, j’ai vraiment compris ce qu’était la presse musicale quand on m’a demandé de faire une chronique positive d’un album que je n’aimais que modérément, parce que la maison de disques avait acheté la couv’…
C’est le syndrome MGMT, un consensus suspect de tous les journalistes pour s’enflammer sur un artiste ou un album. T’as qu’à feuilleter les magazines : t’as l’article et trois pages plus loin t’as la demi-page de pub, y’a pas besoin d’être très malin pour comprendre qu’il y a un lien de cause à effet entre l’enthousiasme des mecs et la place que le disque va occuper dans les médias. Avec MGMT, ça passait parce que le premier disque était bon, mais Uffie ou MIA c’est très mauvais. Je respecte Ed Banger parce que c’est un label indé mais tu sens que ça pousse derrière. Mais comme la ­presse vit de la pub, c’est normal que ça oriente la ligne éditoriale des journaux.

Et tu penses que le lecteur est dupe de ce système ?
Je pense pas et c’est le problème, les journaux se discréditent. J’ai la chance d’avoir une presse favorable et de faire le grand écart entre la presse branchée, la presse ultra ghetto rock ‘n’ roll et la presse généraliste. Il n’est pas rare que j’aie ­trente, cinquante articles sur une sortie alors que ­derrière je vends pas de disques. Donc y’a un ­problème. C’est comme L’École des fans, où les gosses ont tous dix sur dix : la presse n’a plus de crédit. Je me fais violence pour faire de la promo, c’est ce qu’il y a de plus pénible dans mon travail de label, c’est très humiliant d’envoyer des disques comme des bouteilles à la mer à des gens qui ne les écoutent pas, qui ne répondent pas à tes relances, c’est juste l’énergie du désespoir. Mon moteur, c’est de rendre des comptes à mes artistes, mais de façon objective on n’en a rien à foutre d’avoir des articles dans la presse, ça ne sert à rien, ça fait juste plaisir à ta mère au repas de Noël de savoir que t’as les faveurs de Télérama. Mais toute cette messe parisienne de peigne-culs me fait gerber, quand tu montes ton label on te chie à la gueule et quand tu as le vent en poupe on vient te serrer la louche, te faire des politesses, des salamalecs. Personne n’est dupe.

Est-ce qu’il faut faire sa pute pour vendre des disques aujourd’hui ?
C’est compliqué. Il faut avoir un côté pute, et en même temps j’ai pas la réputation d’être particulièrement sympathique ni accessible. Malgré tout, j’ai l’impression d’avoir peu de détracteurs parce que je prends beaucoup de risques sur chaque disque mais je suis pas suffisamment snob pour avoir un discours de taliban et dire à tout le monde d’aller se faire enculer. Dans le rock il y a ce discours latent de l’intégrisme coûte que coûte, de diaboliser tout le monde. Sauf qu’en restant jouer dans ta cave avec tes dix potes qui boivent des bières, tu fais chier personne en réalité. Tu fais juste où l’on te dit de faire. Un article sur Yussuf Jerusalem dans Grazia c’est plus subversif qu’un papier dans un fanzine garage acquis à la cause. Il faut s’arroger et s’approprier une place qui n’est pas la tienne. C’est ça ma conception du rock ’n’ roll : refuser le dogme des ayatollahs.

Est ce que tu penses que pour fonctionner, un label indépendant d’aujourd’hui doit vendre de l’image, du tee-shirt ?
La musique n’ayant plus de valeur, pas mal de labels ont cherché des revenus dans les fringues : Cool Cats pour Ed Banger, Tigersushi Furs, Fany de Kill the DJ dans une moindre mesure… même moi j’y pense. Je crois que l’avenir des labels ce sera des faisceaux de revenus, c’est-à-dire peu d’argent mais des sources extrêmement variées : les soirées, les partenariats privés, le DJing, la vente de fringues, de disques, le digital, un peu de synchro. Les labels trouveront une sorte d’équilibre financier en se démultipliant. Mais que la vente du tee-shirt remplace le disque, je n’y crois pas, ou alors tu changes de métier et tu deviens vendeur de jeans. Si tu peux vendre des disques grâce à la vente de tee-shirts, pourquoi pas, même si le vinyle ne remplacera jamais le CD et que le digital est déjà un combat d’arrière-garde à l’heure du streaming. Quant à l’image, j’ai peut-être un avenir à la Patrick Eudeline: on aura besoin d’une caution rock ’n’ roll dans une soirée, je viendrai sur ma Triumph après avoir ciré mes bottes…

Et tu seras mûr pour la Nouvelle Star.
En quelque sorte.

Sinon, avant Born Bad, tu travaillais dans une major… C’était comment ?
J’étais directeur artistique chez EMI Publishing, ce qui était une finalité en soi, j’en avais rêvé depuis très jeune. J’ai commencé stagiaire comme tout le monde et puis j’ai eu la chance d’être ­repéré par Michel Duval et Emmanuel de Buretel. Ça a été la douche froide, le métier que j’y ai découvert était extrêmement glauque, la crise du disque était déjà amorcée, j’avais un cahier des charges tel qu’on te poussait à l’inertie : on était entrés dans une phase où il était préférable de ne pas signer d’artistes. Un cynisme ambiant terrible et des collègues de travail insupportables. Un des grands facteurs de la crise du disque est la médiocrité des gens qui travaillent dans ces grosses structures. On a la complaisance, en France, de promouvoir des baltringues et des imposteurs, qui sont là pour de mauvaises raisons, qui n’ont pas la foi. Je pense qu’il y a plus de fraîcheur et d’excitation chez les cadres de Bonduel que chez ceux d’EMI. Il y a eu pendant des années une négation de toute considération artistique, une volonté de faire des coups avec une génération qui sortait d’école de commerce alors que les précédentes venaient de la fac, avec en plus la suffisance de se trouver cool parce que tu ­travailles dans le disque. Le nombre de disques de merde lancés avec les soi-disant recettes du ­marketing a été une vraie catastrophe.

Tu pouvais défendre des artistes que tu aimais ?
Je me mettais la pression pour satisfaire mon cahier des charges, je n’allais pas signer Cheveu chez EMI pour que Jacqueline à la compta se fasse virer au bout de quinze jours parce que Jean-Baptiste Guillot s’était fait plaisir. J’étais un bon soldat.

Comment ça s’est terminé ?
J’ai été licencié parce que j’étais en rupture. J’étais vraiment en souffrance là-bas. Tu te retrouves dans un grand bureau avec un beau fauteuil et tu te sens seul car on vient te sucer la bite du soir au matin – on croit que tu as le sésame, ce qui est faux puisque c’est la direction financière qui décide. Toi, tu es juste un baltringue qui enchaîne les rendez-vous de gens qui s’imaginent qu’ils vont faire carrière. Tous les rapports sont faussés : tu rentres dans un processus de pipolade et de wachi-wacha merdique à courir les concerts merdiques et tu finis comme tous ces gens de la presse et des maisons de disques qui passent la soirée au bar à se bourrer la gueule en disant que le groupe sur scène est très mauvais. Ça a complètement ­galvaudé le plaisir que la musique me procurait. Moi je suis un gars qui achète deux, trois disques par semaine, qui va à un ou deux concerts par semaine avec enthousiasme et ça, je l’avais perdu. La major c’est une énorme machine qui brise ton envie. En plus avec la crise du disque, tes collègues ont peur pour leur place et la peur suscite chez l’homme des comportements dégueulasses : tout le monde se chie dessus et prie pour ne pas être le suivant en fayotant et en suçant des bites dans tous les sens. J’étais très malheureux. La précarité dans laquelle je suis avec le label, car c’est une économie très fragile, j’y trouve davantage mon compte que chez EMI avec mon treizième mois, mes tickets-restaurant et ma mutuelle.

Tu as fondé Born Bad quand tu t’es fait virer ?
Oui, le côté sympathique de se faire virer, c’est que tu pars avec beaucoup d’argent. Fort de ce magot, j’ai voulu surmonter cet échec et aller ­jusqu’au bout de mon idée de la musique en ­fondant un label, avec pour modèle New Rose et Rough Trade, soit l’association d’un label et d’un disquaire avec une ligne artistique assez forte. C’est pour ça que j’ai sollicité Born Bad, un magasin de disques qui existait déjà, dirigé par des bons copains. Je sais déjà que ce label, je ne vais pas pouvoir le faire durer dix ou quinze ans de plus ; il me reste quatre ou cinq ans à tenir, je bosse trop sans gagner d’argent. Une des singularités de ce label, c’est que je suis seul à tout faire : livraison, facturation, promotion, studio… Et c’est usant. J’aimerais te dire que dans vingt ans je serai ­encore là, mais j’en doute. Ce qui est ­gratifiant par contre c’est que tu as un retour immédiat sur ton boulot. J’ai donné un sens à ma vie qui est précieux. Aussi anecdotique que ce soit, je peux dire que moi petit Jean-Baptiste Guillot, j’étais venu sur terre pour faire le label Born Bad records.

Le mp3 n’a pas tué toute forme d’excitation par rapport à la musique, selon toi ?
Le CD avait déjà démystifié le support sous la forme d’une espèce de truc Picard formaté et normalisé, froid au toucher comme à l’écoute. Le mp3 n’a été qu’un cran supplémentaire. Au-delà du piratage et de la gratuité de la musique, il y a beaucoup plus grave : c’est la désaffection des gens pour la musique, les mecs se sont mis à télécharger du soir au matin et se sont retrouvés avec des gigas et des gigas de mp3 qui ne répondent à aucun besoin. C’est déjà compliqué de faire le tour d’un ou deux disques en une semaine. Tous ces gens se sont auto-écœurés, ont fait une grosse crise de foie de la musique tant et si bien que la musique est simplement sortie de leur vie, ­n’existe plus. Leur rapport à la musique c’est juste la radio qui tourne dans la bagnole quand ils sont dans les bouchons. L’envie se nourrit de rareté, de la préciosité des choses.

Aujourd’hui, j’ai l’impression qu’il est plus intéressant de suivre la chute de l’industrie musicale que d’écouter des disques.
Mais c’est également vrai pour notre civilisation qui est un véritable naufrage, c’est Rome ce qu’on est en train de vivre, qu’on laisse la place aux Rebeu ou aux Chinois mais l’Europe, il faut qu’elle dégage, qu’on fasse un énorme parking à la place de la France. Aujourd’hui pour susciter de l’envie tu es obligé de sombrer dans le pathétique, c’est le syndrome Lady Gaga : faut en faire des caisses pour vendre des disques. Là on en est à Lady Gaga, la barre est haute, c’est quoi l’étape suivante ? Des mecs qui se foutent des plumes dans le cul ? Qui avalent des sabres en pétant pour essayer d’éveiller une lueur d’excitation chez l’auditeur over blasé, avec la complicité de tout le monde et de cette presse qui n’a pas su faire son boulot. Prends dix chroniques, change les titres et les pochettes : tout est interchangeable. Il faut le dire : la presse musicale française, c’est le degré zéro du journalisme. En Angleterre ou aux États-Unis, le journaliste musical est investi d’une mission, il prend son travail au sérieux.

C’est pour cela que personne en France n’a critiqué l’album d’Uffie. C’est le NME qui s’en est chargé en lui foutant un zéro.
Le journaliste qui tente ça en France il se met en porte-à-faux avec Pedro Winter, Ed Banger et Because, et il va devoir rester chez lui parce qu’il va être tricard de certaines soirées. Les mecs en sont là. C’est très français, les petits privilèges. Je connais les qualités et les défauts des disques que je sors et j’accepte la critique. Mais je sais qu’à l’heure actuelle, ce que je sors c’est ce qu’il y a de mieux avec Pan European, Record Makers ou Tigersushi. Sur les dix meilleurs groupes de rock français, trois sont chez moi : Cheveu, Magnetix, Frustration. Dans le lot tu peux rajouter Poni Hoax, Marvin, Turzi, puis dans une certaine mesure Aqua Nebula Oscillator, peut-être Adam Kesher et Hush Puppies. Les journalistes ne comprennent pas la nécessité qu’il y a à soutenir une scène locale, à dire du bien de Turzi, Poni Hoax ou Zombie Zombie… Parce que face à cette énorme culture mainstream dégueulasse il faut être dans la contre-culture, et s’il n’y a pas de contre-proposition, ça devient du fascisme.
Avatar de l’utilisateur
flop
Official Member
Official Member
 
Messages: 2283
Inscrit le: 19 Mai 2002
Localisation: Picpus

Re: L'actualité du marché musical (Peer2peer , lois....)

Messagepar lowikdelic » 19 Octobre 2010, 19:35

Merci. Entretien qui ose enfin dire qu'avant toute choses, ce sont les écoles de commerces qui ont niqués le marché du disque!
lowikdelic
Official Member
Official Member
 
Messages: 179
Inscrit le: 30 Juin 2004
Localisation: angers

Re: L'actualité du marché musical (Peer2peer , lois....)

Messagepar lowikdelic » 19 Octobre 2010, 19:41

l'uffie a été chroniqué dans technikart c'est sur, pour ma part et sans compter une certaine aptitude au masochisme je n'ai pas survécu aux deux premiers morceaux.
lowikdelic
Official Member
Official Member
 
Messages: 179
Inscrit le: 30 Juin 2004
Localisation: angers

Re: L'actualité du marché musical (Peer2peer , lois....)

Messagepar GetWildHornyPony » 20 Octobre 2010, 10:26

Uffie, moi j'aime bien son album... Après, ce qui est sûr c'est qu'il n'y a rien d'innovant dans cet album niveau style et niveau son... Et la production n'est pas très uniforme, normal...
Avatar de l’utilisateur
GetWildHornyPony
Official Member
Official Member
 
Messages: 2624
Inscrit le: 16 Avr 2009
Localisation: Val d'Oise
fan depuis: 1984

Re:

Messagepar PrinceFrance » 18 Décembre 2010, 02:38

JpweB a écrit:Discutons en ffectivement sur le chat, mais juste pour répondre à un truc :

thebeautifu1one a écrit:C'est une excellente chose ... en fait 8O Imagine que tu es boulanger et que tout le monde vient se servir gratos dans ta boutique. Je sais, ça fait un peu vieux con mais pourtant...

Tb1


Voler une baguette, c'est soustraire un bien. Copier, c'est multiplier un bien. Non seulement tu ne retire rien à la personne, mais en plus tu crée une unité supplémentaire. Tout ça pour dire que la baguette du boulanger n'a tout simplement pas le même statut qu'un fichier dématérialisé. Vouloir comparer des objets martériels à quantité finie avec des objets immatériels à quantité par essence infinie, c'est juste un non sens.


Je n'ai pas trouvé de sujet dédié à un débat sur la piratage. Donc, je réponds ici, ne sachant pas s'il est pertinant de créer une autre discussion. Néanmoins, je tiens à répondre à ce post qui m'interpèle.

Beaucoup d'internautes ont -pour une raison qui m'échappe- du mal à appliquer des principe à Internet. Apparemment, en partie à cause de la simplicité technique pour dupliquer un fichier numérique. Néanmoins, le piratage qui signifie 'vol' dans le contexte numérique représente la même chose que dans la vraie vie. Pour une relation culturelle... dans la fiction, on associe beaucoup le mot pirate à des bds/films de navires qui viennent piller de paisibles navires. C'est un abus de langage, même si ces tactes terroristes existent et ne viennet pas de l'imagination. L'utilisation historique du mot correspond à la vente interdite de biens à travers un circuit parallèle. Une visite concrète pour illustrer cette idée par exemple: un grotte à Hastings (ville au sud de l'Angleterre, sur la côte de la Manche). Et, ce lieu correspond à des activités datant de bien avant l'arrivée de l'ordinateur. Ainsi, pour revenir au sujet, piratage a d'abord un sens de mise à dispositions de biens (numériques ou autres) qui sont interdits. Donc, non, pirater, ce n'est pas se servir... beaucoup le croient! Ensuite, subtiliser un CD, que ce soit par le biais d'une connexion Internet, c'est le même acte que prendre un CD dans magasin et sortir sans payer. Le cas de conscience est identique en refusant de rémunérer un vendeur.

Pour finir, puisqu'il y a une référence à HADOPI... j'ai reçu une formation en droit de l'informatique & d'internet. Etablir une loi sur le téléchargement illégal pose des problèmes aux juristes en ce qui concerne les films et diffusions tv. Voici une courte explication. D'après la loi française, toute oeuvre diffusée sur la télé devient public. Cela signifie, du point de vue juridique (la loi française), que tout le monde est libre d'en disposer (ce qui retirait certaines interdictions de propagations...). Donc, le film de Bruce Willis qui serait passé sur TF1 il y a X temps, et comme tout le monde est libre d'en disposer cela pose un problème au regard de la rediffusion numérique. Problème car la personne qui mettrait le fichier à disposition des autres ne détient pas les droits de diffusion, mais est autorisée à le placer sur Internet du fait qu'elle a récupéré l'oeuvre de façon autorisée et que cette oeuvre est considérée comme 'publique' (et tout le monde libre d'en disposer). Bon, c'est ptet pas super clair mes quelques lignes sur l'aspect juridique. La mise en ligne du fichier du film est autorisée. C'est le téléchargement des autres personnes qui est interdit. Toujours uniquement aux yeux de la loi française.
Avatar de l’utilisateur
PrinceFrance
Official Member
Official Member
 
Messages: 1231
Inscrit le: 27 Juil 2003
Localisation: In a large room with no light

Re: L'actualité du marché musical (Peer2peer , lois....)

Messagepar Pat_06 » 19 Décembre 2010, 11:29

Effectivement, tu n'es pas clair...
Une étoile brille environ 30 millions d'années. Prince était une méga star, nous sommes donc tranquilles.
Avatar de l’utilisateur
Pat_06
Official Member
Official Member
 
Messages: 1791
Inscrit le: 24 Jan 2005
Localisation: Morbihan
fan depuis: 1989

Re: L'actualité du marché musical (Peer2peer , lois....)

Messagepar PrinceFrance » 19 Décembre 2010, 22:25

Pat_06 a écrit:Effectivement, tu n'es pas clair...


Ce n'est pas formulé clairement.... Le problème qui se pose est de savoir jusqu'où la protection s'applique. La question du téléchargement est confrontée à la diffusion sur une chaine publique. Selon la loi française, les spectateurs sont libres de disposer de l'oeuvre (film, concert, documentaire,...) diffusée sur la chaine publique. Donc, pour prendre un exemple princier, le concert de Detroit 86 passé sur France Television (publiquement) doit-il réellement être protégé par la législation face au téléchargement? Dans ce principe, X enregistre le concert. Il en a parfaitement le droit. Pour son usage personnel, et par sauvegarde, il peut le stocker sur le net (megaupload ou autre). Il reste dans le cadre autorisé de la loi. Aujourd'hui, la pensée pratiquée est que si quelqu'un d'autre que X récupère le fichier de X, il n'en a pas le droit car ce stockage informatique n'est pas un moyen de diffusion reconnu comme 'autorisé'. Par contre, cette oeuvre avait été proposée sans protection sur une diffusion publique non protégée. Est-ce que la protection légale est toujours valable? (Je sais, je suis revenu au point de départ avec cette question.)

Ptet que ces quelques lignes sont plus compréhensibles que ce qui a été pondu après minuit? :rouge:
Avatar de l’utilisateur
PrinceFrance
Official Member
Official Member
 
Messages: 1231
Inscrit le: 27 Juil 2003
Localisation: In a large room with no light

Re: L'actualité du marché musical (Peer2peer , lois....)

Messagepar Lovesexy » 13 Janvier 2011, 13:14

http://fr.movies.yahoo.com/blog-cinema/ ... adopi.html

Oh mon Dieu, mais quel surprise, les gens font du "direct dowload" :diable: C'est mal !!!
Dites à quelqu'un qu'il y a 300 milliards d'étoiles dans l'univers et il vous croira, dites lui que la peinture n'est pas sèche, et il aura besoin de toucher pour en être sûr.
Avatar de l’utilisateur
Lovesexy
Official Member
Official Member
 
Messages: 2353
Inscrit le: 28 Nov 2007
Localisation: Dans le 78...

Re: L'actualité du marché musical (Peer2peer , lois....)

Messagepar JpweB » 13 Janvier 2011, 13:26

Oui :D
Première conséquence d' Hadopj en France : l'explosion du Direct Download :P
Comme quoi, les gens sont prêts à payer pour télécharger...
We are the New Power Forum !
Avatar de l’utilisateur
JpweB
Administrateur
Administrateur
 
Messages: 3249
Inscrit le: 23 Avr 2002
Localisation: Somewhere over the rainbow
fan depuis: 1987

Re: L'actualité du marché musical (Peer2peer , lois....)

Messagepar Lovesexy » 13 Janvier 2011, 13:36

JpweB a écrit:Oui :D
Première conséquence d' Hadopi en France : l'explosion du Direct Download :P
Comme quoi, les gens sont prêts à payer pour télécharger...


Payer pour du direct dowload ? Tu blagues, là, non ?! :malin1:
Dites à quelqu'un qu'il y a 300 milliards d'étoiles dans l'univers et il vous croira, dites lui que la peinture n'est pas sèche, et il aura besoin de toucher pour en être sûr.
Avatar de l’utilisateur
Lovesexy
Official Member
Official Member
 
Messages: 2353
Inscrit le: 28 Nov 2007
Localisation: Dans le 78...

Re: L'actualité du marché musical (Peer2peer , lois....)

Messagepar aprilinparis7 » 18 Août 2011, 22:17

Avatar de l’utilisateur
aprilinparis7
Official Member
Official Member
 
Messages: 1745
Inscrit le: 13 Oct 2006
fan depuis: 1789

Re: L'actualité du marché musical (Peer2peer , lois....)

Messagepar Vincent2Paris » 06 Septembre 2011, 21:32

Wikileaks cables reveal Sweden complicancy withUSA govt on copyright internet censorship laws:
http://falkvinge.net/2011/09/05/cable-r ... -monopoly/
Avatar de l’utilisateur
Vincent2Paris
Official Member
Official Member
 
Messages: 7896
Inscrit le: 19 Oct 2007

Re: L'actualité du marché musical (Peer2peer , lois....)

Messagepar Apolonia3121 » 19 Janvier 2012, 23:30

# Fin du streaming annoncé, Megaupload a fermé ...

http://29.media.tumblr.com/tumblr_ly29f ... o1_500.png
Avatar de l’utilisateur
Apolonia3121
Official Member
Official Member
 
Messages: 17
Inscrit le: 26 Juin 2011
fan depuis: 12 ans

Re: L'actualité du marché musical (Peer2peer , lois....)

Messagepar Lovesexy » 20 Janvier 2012, 16:38

Apolonia3121 a écrit:# Fin du streaming annoncé, Megaupload a fermé ...

http://29.media.tumblr.com/tumblr_ly29f ... o1_500.png


Et du Direct Download, surtout...
Dites à quelqu'un qu'il y a 300 milliards d'étoiles dans l'univers et il vous croira, dites lui que la peinture n'est pas sèche, et il aura besoin de toucher pour en être sûr.
Avatar de l’utilisateur
Lovesexy
Official Member
Official Member
 
Messages: 2353
Inscrit le: 28 Nov 2007
Localisation: Dans le 78...

Re: L'actualité du marché musical (Peer2peer , lois....)

Messagepar funkygemini69 » 19 Octobre 2012, 20:24

Hadopi ,a le budjet en berne,esperons qu'ils ne s'attaqueront pas encore au streaming...
http://www.degroupnews.com/actualite/n8 ... scure.html
Mais Chuck Norris veille...
Image
Megaupload est mort,bientot MegaBox??(meme si je suis loin d'etre expert en la matiere...
beaucoup doivent deja en savoir bien plus)
http://partager.info/2012/09/28/le-prop ... hainement/
“If you want to find the Secrets of the Universe, think in terms of Energy, Frequency and Vibration.” – Nikola Tesla
Avatar de l’utilisateur
funkygemini69
Official Member
Official Member
 
Messages: 965
Inscrit le: 04 Juin 2008
Localisation: bel air

Re: L'actualité du marché musical (Peer2peer , lois....)

Messagepar ronnie talks to francia » 05 Novembre 2012, 22:07

Avatar de l’utilisateur
ronnie talks to francia
Official Member
Official Member
 
Messages: 4462
Inscrit le: 10 Juin 2007
Localisation: Erotic City
fan depuis: 1995

Re: L'actualité du marché musical (Peer2peer , lois....)

Messagepar jude » 06 Novembre 2012, 00:55

Dans un arrêt du 25 septembre 2012, la Cour de cassation confirme la condamnation en appel de Radioblog et de ses responsables pour la mise à disposition au public d’un logiciel permettant la diffusion de musique sans l’autorisation des titulaires de droits. Le reversement de plus d’un million d’euros de dommages-intérêts aux représentants des producteurs de phonogrammes, la SCPP et la SPPF est donc validé. Cette somme équivalait aux gains tirés de l’activité du site par le biais de la publicité.
Sans aucune autorisation des ayants droits, Radiobalisage mettait à la disposition du public des liens vers des enregistrements musicaux pour une écoute gratuite et permettait aux internautes d’exporter sur leur blog, site ou autre forum de discussion, les playlists qu’ils avaient constituées, grâce à un logiciel téléchargeable sur le site. Le site avait connu jusqu’à 800 000 connexions par jour.
Dans leur pourvoi, les personnes condamnées avaient invoqué l’absence de téléchargement de fichiers musicaux et donc la mauvaise application en appel des articles L. 335-4 et L. 335-2-1 du CPI. Ce dernier texte punit des mêmes peines que celles prévues pour la contrefaçon, le fait d’éditer « un logiciel manifestement destiné à la mise à disposition du public non autorisée d’œuvres ou d’objets protégés ». La Cour de cassation ne discute pas du moyen de la mise à disposition du public car « tout service de communication au public en ligne d’œuvres protégées, sans avoir obtenu les autorisations requises et toute mise à disposition d’un logiciel ayant cette finalité, entrent dans les prévisions des articles L. 335-4 et L. 335-2-1 du code de la propriété intellectuelle ». Quant au statut d’hébergeur et de son régime de responsabilité, la Cour rappelle que « l’hébergeur ne peut bénéficier de l’exonération de responsabilité pénale prévue par l’article 6, I. 3 de la loi du 21 juin 2004 s’il avait effectivement connaissance de l’activité illicite ou si, dès le moment où il en a eu connaissance, il n’a pas agi promptement pour retirer les informations stockées ou en rendre l’accès indisponible » .

https://www.legalis.net/spip.php?page=b ... ticle=3529
jude
Official Member
Official Member
 
Messages: 747
Inscrit le: 23 Juil 2004

Re: L'actualité du marché musical (Peer2peer , lois....)

Messagepar lord farell » 01 Septembre 2013, 21:01

Je ne sais pas trop si ça rentre dans le sujet mais bon ça fera une occasion de poster un lien que je trouve super :
http://www.amusicoteca.com.br/
un site légal brésilien où on peut télécharger gratuitement des centaines d'albums, surtout de jeunes artistes. C'est parfait pour les lancer.
Avatar de l’utilisateur
lord farell
Official Member
Official Member
 
Messages: 960
Inscrit le: 16 Juil 2013

Re: L'actualité du marché musical (Peer2peer , lois....)

Messagepar sulimane » 10 Octobre 2013, 13:33

Plus la musique a été considéré comme un monde a part moins nous lui avons été fidèle .Plus les supports ont été variés et plus a été présente dans nos vies :

Source Ubergizmo date du 10 Octobre 2013

Les albums de musique arriveront bientôt en format Blu-Ray Par Liliane Nguyen on 09/10/2013 Les albums de musique arriveront bientôt en format Blu Ray La musique a définitivement fait un long chemin, en particulier dans le format ou les médias dans laquelle elle est présentée. Au temps de nos grands-parents, ils ont eu ces trucs nommés disques vinyl, il y avait aussi des cassettes the way, et cela a fait une différence. Bien entendu, depuis on est passé à la musique numérique grâce à l’arrivée des CDs, et les MP3s ont vu l’explosion de la musique mobile peu importe le pays dans lequel vous habitez. Les maisons de disque déclarent que leur industrie est sur le déclin, et pour le moment, ils ont l’intention de détourner l’attention des fans loin du format MP3 via le lancement des albums en format Blu-ray transparent. Lire le billet entier → Les albums de musique arriveront bientôt en format Blu-Ra: http://fr.ubergizmo.com/
Avatar de l’utilisateur
sulimane
Official Member
Official Member
 
Messages: 1070
Inscrit le: 30 Nov 2005
Localisation: paris

Re: L'actualité du marché musical (Peer2peer , lois....)

Messagepar OnTheOne » 27 Mars 2014, 19:17

Bonjour,

Je ne sais pas si cette news a été rapportée dans le forum mais voici un nouveau concept:

Le Wu-Tang Clan va vendre un seul exemplaire de son nouvel album
http://www.konbini.com/fr/entertainment ... vel-album/
Avatar de l’utilisateur
OnTheOne
Official Member
Official Member
 
Messages: 158
Inscrit le: 05 Août 2003
fan depuis: 1993

Re: L'actualité du marché musical (Peer2peer , lois....)

Messagepar 2gether » 27 Mars 2014, 19:26

Ben y a de l'idée mais elle est assez moyenne car tout le monde n'a pas les moyens de mettre 10 000 euro dans un disque... :siffle:
Avatar de l’utilisateur
2gether
Official Member
Official Member
 
Messages: 1518
Inscrit le: 26 Avr 2005
Localisation: lorient

Re: L'actualité du marché musical (Peer2peer , lois....)

Messagepar Minder One » 27 Mars 2014, 23:57

Je ne comprend pas cette hype, Prince décide de vendre 0 exemplaire de son disque et on en fait pas tout un foin...
Avatar de l’utilisateur
Minder One
Official Member
Official Member
 
Messages: 155
Inscrit le: 10 Juin 2010
fan depuis: 1996

Re: L'actualité du marché musical (Peer2peer , lois....)

Messagepar Tricky » 28 Mars 2014, 00:35

Minder One a écrit:Je ne comprend pas cette hype, Prince décide de vendre 0 exemplaire de son disque et on en fait pas tout un foin...


:hehe:
Vas y, embrasse le fusil, garanti pour l'amusement
Avatar de l’utilisateur
Tricky
Official Member
Official Member
 
Messages: 1826
Inscrit le: 14 Sep 2003
Localisation: BZH Suburbs
fan depuis: 1984

Re: L'actualité du marché musical (Peer2peer , lois....)

Messagepar flokhan » 28 Mars 2014, 00:48

Aie ça risque de donner des idées à notre royal badness favorite.
www.flokhan.com
Avatar de l’utilisateur
flokhan
Official Member
Official Member
 
Messages: 886
Inscrit le: 17 Avr 2002
Localisation: Paris 11
fan depuis: 1986-9

Re: L'actualité du marché musical (Peer2peer , lois....)

Messagepar minnie4343 » 02 Février 2017, 12:29

Avatar de l’utilisateur
minnie4343
Official Member
Official Member
 
Messages: 329
Inscrit le: 20 Août 2016
fan depuis: 1981

Re: L'actualité du marché musical (Peer2peer , lois....)

Messagepar ronnie talks to francia » 21 Septembre 2017, 15:23

triste constat, même s'il est dit que l'industrie regagne du terrain, +17% pour cette année aux US) le streaming représente désormais plus de la moitié Du marché, et progresse même chaque année de 50 % donc à cette allure, d'ici le début des 2020's il représenterait la quasi totalité et d'ici 2025 la musique devrait être au bas mot complément digitale

ça laisse de l'espoir pour un service streaming du vault de Prince non ?

https://www.soultracks.com/opinion-cr-music-rebound
Avatar de l’utilisateur
ronnie talks to francia
Official Member
Official Member
 
Messages: 4462
Inscrit le: 10 Juin 2007
Localisation: Erotic City
fan depuis: 1995

Re: L'actualité du marché musical (Peer2peer , lois....)

Messagepar ronnie talks to francia » 10 Juin 2018, 15:43

le vinyle serait désormais beaucoup plus cheap que le cd , avec des effets retro (craquements, soufflements etc...) et un son artificiel créés de toutes pièces

http://thequietus.com/articles/24710-cd ... pact-discs
Avatar de l’utilisateur
ronnie talks to francia
Official Member
Official Member
 
Messages: 4462
Inscrit le: 10 Juin 2007
Localisation: Erotic City
fan depuis: 1995


Précédent

Retourner vers Musique

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité

cron