Un Album composé par l’IA

Un album, un artiste, un groupe à ne pas manquer. Partagez vos expériences musicales.
Répondre
Avatar du membre
Greghost
Official Member
Official Member
Messages : 4129
Enregistré le : 26 février 2004, 23:22
fan depuis : 1989
Localisation : MIDDLE

13 janvier 2018, 15:02

https://o.nouvelobs.com/high-tech/20180 ... album.html

Un mathématicien, spécialiste de l.IA, dévoile un album composé par un logiciel.

La machine à laver est inventée. En référence à :symbol: qui parlait de la real Music vu real musicians.

C’est effrayant.

Tout à l’inverse de mon éducation musicale et de la philosophie de :symbol:


ARTIFICIAL ÂGE.
Gregory looks just like a ghost...
Avatar du membre
jojo 94
Official Member
Official Member
Messages : 635
Enregistré le : 21 mai 2010, 17:17
fan depuis : 1984
Localisation : 94

13 janvier 2018, 15:15

Oui tu l'as dit , monstrueux et pas dans le bon sens du terme :diable: :diable: :diable:
Avatar du membre
herve
Official Member
Official Member
Messages : 878
Enregistré le : 10 janvier 2003, 11:10
fan depuis : 1984

13 janvier 2018, 21:10

c'est pas pire que la quasi totalité de ce qui sort en ce moment. :mrgreen:
Avatar du membre
lord farell
Official Member
Official Member
Messages : 1110
Enregistré le : 16 juillet 2013, 21:53
Localisation : en cours

13 janvier 2018, 21:51

Cette intelligence qui n'en ai pas une n'a rien composé du tout,
car elle ne peut pas aimer sa production.
Elle a simplement suivi les instructions du programme qui lui a été créé par un homme :
l'intelligence, elle est là, dans l'homme.

Je vous recommande la lecture des deux livres suivants,
ils vous permettront de relativiser ce genre d'évènements :

Le mythe de la singularité, Jean-Gabriel Ganascia, 2017
Métamorphoses de l'intelligence, Catherine Malabou, 2017

Et d'ici la fin du mois le mathématicien Cédric Villani doit rendre son rapport sur L'IA..
shockadelica66
Official Member
Official Member
Messages : 120
Enregistré le : 10 avril 2015, 01:17
fan depuis : 1989

14 janvier 2018, 13:08

lord farell a écrit :Cette intelligence qui n'en ai pas une n'a rien composé du tout,
car elle ne peut pas aimer sa production.
Elle a simplement suivi les instructions du programme qui lui a été créé par un homme :
l'intelligence, elle est là, dans l'homme.

Je vous recommande la lecture des deux livres suivants,
ils vous permettront de relativiser ce genre d'évènements :

Le mythe de la singularité, Jean-Gabriel Ganascia, 2017
Métamorphoses de l'intelligence, Catherine Malabou, 2017

Et d'ici la fin du mois le mathématicien Cédric Villani doit rendre son rapport sur L'IA..
Relativiser ? Quand on constate qu'actuellement ces super ordinateurs communiquent entre eux dans des langages qu'ils ont eux mêmes développés et dont nous ne comprenons pas le sens, il y a de quoi se poser de sérieuses questions. Couplez cette intelligence aux progrès de la robotique (un robot capable de se mouvoir et d'effectuer un salto parfait), on n'est plus très loin de Terminator
Avatar du membre
lord farell
Official Member
Official Member
Messages : 1110
Enregistré le : 16 juillet 2013, 21:53
Localisation : en cours

14 janvier 2018, 14:34

Il y a d'abord un problème de définition : vous employez le verbe communiquer pour décrire le fait que 2 IA ont échangé entre elles. Ce que fait d'ailleurs presque tout le monde. Or ce verbe sous entend que l'émetteur et le récepteur de cette communication ont compris de quoi ils parlent... ce qui est faux dans le cas des IA. Elles ne comprennent rien, elles établissent des correspondances.

"L'intelligence" artificielle sait traduire des textes dans toutes les langues, mais elle est incapable d'en résumer un par exemple. Et pour cause, elle n'y comprend rien !

Pour en revenir à la "composition" (j'insiste, il faut mettre des guillemets) de cette IA, il sera plus facile de relativiser si on explique comment les programmes fonctionnent. Le problème c'est qu'aujourd'hui ces programmes sont compliqués... Mais on sait d'où ils viennent, on connaît leur histoire. On peut commencer par là, le jeu des dés musicaux par exemple. Bach, Mozart, Haydn s'y seraient adonné. Il a été théorisé par Kirngerger en 1757 : en gros vous lancez des dés et vous associez une note selon le résultat. De là résulte une "mélodie". Appéleriez-vous le résultat de cette méthode une composition ? Les algorithmes d'ajd sont d'une autre sorte, je vous l'accorde, mais ils utilisent aussi le hasard et les probabilités.
Avatar du membre
Greghost
Official Member
Official Member
Messages : 4129
Enregistré le : 26 février 2004, 23:22
fan depuis : 1989
Localisation : MIDDLE

14 janvier 2018, 15:03

Ce n’est que le début...

Les IA sont de plus en plus puissantes et sophistiquées.
Modifié en dernier par Greghost le 14 janvier 2018, 20:26, modifié 1 fois.
Gregory looks just like a ghost...
jude
Official Member
Official Member
Messages : 751
Enregistré le : 23 juillet 2004, 16:28

14 janvier 2018, 16:14

Hello

je vous invite à regarder les videos dispos sur le web où François Pachet explique son travail.
C'est passionnant et en plus très fun :)

Enjoy

ps: avec un passage du TedX sur Prince et Miles Davis: https://www.youtube.com/watch?v=h6m_nUnwBbA
Avatar du membre
lord farell
Official Member
Official Member
Messages : 1110
Enregistré le : 16 juillet 2013, 21:53
Localisation : en cours

14 janvier 2018, 21:05

jude a écrit :Hello

je vous invite à regarder les videos dispos sur le web où François Pachet explique son travail.
C'est passionnant et en plus très fun :)

Enjoy

ps: avec un passage du TedX sur Prince et Miles Davis: https://www.youtube.com/watch?v=h6m_nUnwBbA
Beurk.. c’est nul, archi nul
Il est clair que ce François Pachet, qui se prétend compositeur, n’est qu’un pseudo-compositeur (voire un compositeur raté), car il a besoin d’une béquille - l’IA - pour obtenir ce qui j’en suis sûr est appelé par lui un résultat (on voit déjà ici rappliquer les managers et autre businessmans qui mettront la pression sur les compositeurs pour qu'ils rendent des comptes, ce qui finira par les tuer).

Mais non la musique n’a rien à voir avec les statistiques ! (10’)
En plus apprenez que «La statistique est la première des sciences inexactes » (Edmond et Jules de Goncourt) et que « Les statistiques, c’est comme le bikini. Ce qu’elles révèlent est suggestif. Ce qu’elles dissimule est essentiel » (Aaron Levenstein). L’essentiel ici, c’est la beauté d'un morceau de musique, et aucune règle ne saurait la dire ou la fabriquer.

Tout ce discours hyper technologique revient à mettre la musique en boîte, à tuer son âme, notre âme !!

Cela me fait penser aussi à Claude Levi-Strauss qui, dans sa manie de voir des analogies partout, écrivait «Il ne fait aucun doute, dans mon esprit, qu’il est possible de passer d’une mélodie classique à une mélodie moderne par une transformation mathématique dont les compositeurs sont bien sûr, totalement ignorants». Quelle bonne blague !

Génération automatique de mélodies.. et puis quoi encore, la vérité est que tous ces gens n’ont rien compris et passent leur temps, sans peut-être même le savoir, à détruire la musique.

Cela s’entend dès la première seconde que Daddy’s Car (11’10’’) n’a pas d’âme ! Et on s’en fout qu’elle contient la même descente chromatique que Michelle des Beatles !!

La cover IA de Marvin Gaye chantant The Girl from Ipanama n’est même pas écoutable, pas plus que ne l’est la.. je ne sais comment dire, disons la compote Prince-Collignon-Davis. Non décidément tout cela n’a aucun sens et mérite d’être illico presto jeter à la poubelle
Avatar du membre
Greghost
Official Member
Official Member
Messages : 4129
Enregistré le : 26 février 2004, 23:22
fan depuis : 1989
Localisation : MIDDLE

14 janvier 2018, 21:50

Le logiciel génère tout en un clic comme il le dit. Tout est synthétique.
Il sera possible pour un groupe ou un chanteur d’interpréter ce que L.IA a produit-généré pour donner un peu plus d’humanité.

Effrayant.
Gregory looks just like a ghost...
Avatar du membre
Exodus
Official Member
Official Member
Messages : 324
Enregistré le : 15 mai 2011, 23:32
fan depuis : 1992

14 janvier 2018, 23:14

shockadelica66 a écrit :
lord farell a écrit :Cette intelligence qui n'en ai pas une n'a rien composé du tout,
car elle ne peut pas aimer sa production.
Elle a simplement suivi les instructions du programme qui lui a été créé par un homme :
l'intelligence, elle est là, dans l'homme.

Je vous recommande la lecture des deux livres suivants,
ils vous permettront de relativiser ce genre d'évènements :

Le mythe de la singularité, Jean-Gabriel Ganascia, 2017
Métamorphoses de l'intelligence, Catherine Malabou, 2017

Et d'ici la fin du mois le mathématicien Cédric Villani doit rendre son rapport sur L'IA..?/quote]

c même pire, le terminator sais pas faire de salto.....ni danser du pool dance . :naah:

Relativiser ? Quand on constate qu'actuellement ces super ordinateurs communiquent entre eux dans des langages qu'ils ont eux mêmes développés et dont nous ne comprenons pas le sens, il y a de quoi se poser de sérieuses questions. Couplez cette intelligence aux progrès de la robotique (un robot capable de se mouvoir et d'effectuer un salto parfait), on n'est plus très loin de Terminator
Avatar du membre
Greghost
Official Member
Official Member
Messages : 4129
Enregistré le : 26 février 2004, 23:22
fan depuis : 1989
Localisation : MIDDLE

15 janvier 2018, 00:05

I. robots. C’est pour demain.
Gregory looks just like a ghost...
Avatar du membre
lord farell
Official Member
Official Member
Messages : 1110
Enregistré le : 16 juillet 2013, 21:53
Localisation : en cours

15 janvier 2018, 19:04

La première composition musicale assisté par ordinateur,
Illiac Suite (Hiller, 1956) dont parle François Pachet.

En 1956 Xenakis aussi travaillait avec les ordinateurs.
Sa pièce Pithoprakta utilise notamment des calculs de probabilités.
Répondre

Retourner vers « Musique »